JDR Heart

FORUM PRIVE ! RENTREZ PAS ! FAITES PAS CHIER ! ON EST PENARDS ALORS VIENS PAS SINON ON TE FERA LA MISERE ! (SI Y A DES FANS, AU CAS OU, ON EST PAS CONTRE UN PETIT COUCOU, PAR CONTRE)
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La Quête de Mélinda

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zangoose
Lolicon \o/'
Lolicon \o/'
avatar

Messages : 1296
Date d'inscription : 12/10/2010
Age : 24

MessageSujet: La Quête de Mélinda   Mar 12 Oct - 7:17

Car toute histoire a un début ...


... et une fin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jdr-heart.forumactif.org
Zangoose
Lolicon \o/'
Lolicon \o/'
avatar

Messages : 1296
Date d'inscription : 12/10/2010
Age : 24

MessageSujet: Re: La Quête de Mélinda   Mar 12 Oct - 7:18

Fragment I
Le jour du châtiment divin.

Une immense lumière envahit tout Pretecya. Des milliers de personnes s’écrasèrent face contre terre, morts. Au loin, on pouvait apercevoir la Tour de la Prophétie s’entourer d’une aura sombre. Une immense énergie, ressemblant fortement à un éclair, s’abattit au sommet de la Tour. L’énergie se propagea du haut du monument jusqu’à rejoindre le sol. De là, une onde de choc dévasta toute la région.

Ilaoh le même jour. On toqua à la porte d’une des habitations. Une jeune femme d’une trentaine d’années ouvrit la porte au maire du village.

- Alors ça y est, le jour est arrivé …
- Oui, c’est l’heure de recevoir la Bénédiction des Dieux.
- Mais, pourquoi maintenant, pourquoi aujourd’hui, à cet instant, tout semblait si … normal !
- Tu n’as pas ressenti cette immense secousse ?! L’Immortalité accordée par les Dieux n’est plus fonctionnelle, les personnes âgées ou malades sont mortes ! Il faut regagner l’immortalité, Mélinda …
- …


La prénommée Mélinda se retourna, observant l’intérieur de la maisonnée. Elle posa son regard sur le nourrisson qui dormait paisiblement dans son berceau. Elle le regarda et afficha un maigre sourire remplit d’espoir, puis, se retourna de nouveau vers le maire, sur le seuil de la porte.

- Je dois partir quand … ?
- Le plus tôt possible. Un guerrier mercenaire a été engagé pour votre sécurité, et nos meilleurs hommes de tout le village vont t’accompagner jusqu’à la Tour de la Prophétie.
- … très bien, laissez moi juste le temps de lui dire au revoir …
- Fais-vite, le destin de Pretecya est entre tes mains, tu es l’Elue !
- Je sais bien …


Elle referma doucement la porte et alla pleurer avec son bébé.

~*~

Mélinda quitta le village, sans savoir qu’elle n’y reviendrait jamais. Accompagnée d’une poignée d’hommes, elle s’avançait sans le savoir vers la mort. Elle ne pouvait pas se douter que ce jour-ci, elle laisserait derrière elle la future Elue de la Bénédiction du monde, l’Elue qui allait certainement bouleverser à jamais le cours du temps, le cours des choses, toute la vie et l’humanité toute entière. Mélinda, source-mère de tout ce qui va arriver dans Pretecya. Même si son cœur s’est éteint, son âme reste, à travers les yeux de sa fille. C’est le début de tout, le début du changement du monde, des mentalités, du mode de vie des Pretecyens, et même des Dieux …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jdr-heart.forumactif.org
Zangoose
Lolicon \o/'
Lolicon \o/'
avatar

Messages : 1296
Date d'inscription : 12/10/2010
Age : 24

MessageSujet: Re: La Quête de Mélinda   Mar 12 Oct - 7:19

Fragment II
Escale au désert

Mélinda parcourait le désert de Narrah, escortée par la troupe d’hommes d’Ilaoh. Le chaleur était pesante, et Mélinda semblait en souffrir. Un homme de l’escorte prit la parole.

- Faisons une escale au village de Narrah, on y trouvera certainement un gîte pour la nuit. L’Elue a besoin de repos.

Les autres hommes semblèrent en accord. Tous se mirent à suivre l’homme blond en tenue noire qui venait de parler. Mélinda grimaça puis accéléra la marche pour remonter jusqu’à l’homme qui menait la marche.

- Hum, je pourrais savoir en quel honneur vous vous permettez de faire une escale dans un village sans demander mon autorisation ni même mon avis ?
- Elue, je suis mercenaire, j’ai été engagé pour assurer la Bénédiction Divine, je suis dans l’obligation de faire ce qui me semble le mieux pour que ce périple soit une réussite.
- Vous ne faites que faire perdre du temps. On pourrait continuer à avancer.
- C’est dangereux dans le coin …
- Je sais bien, mais vous êtes bien là pour me protéger, non ?


Mélinda soutint le regard du mercenaire qui haussa les épaules.

- Très bien, si c’est bien ce que vous voulez.
- Je sais aussi me défendre …
- On verra ça.


L’Elue pesta. Elle fit demi-tour et resta bien éloignée du mercenaire.


~*~
Mélinda et sa troupe arrivèrent à Narrah, alors que la nuit était rapidement tombée. L’Elue et ses compagnons de route avaient été à l’auberge de la ville pour y passer la nuit. Mélinda avait été s’isoler dans sa chambre, elle avait besoin d’un peu de solitude pour s’échapper de cette pression constante. La jeune femme s’était posée sur le bord de son lit, elle avait enfouie son visage dans ses mains.

~*~

BAM BAM BAM !

- Mélinda ! Dame Mélinda !!

Mélinda s’était endormie, mais un grand tambourinement l’avait tiré de son sommeil. Une grosse voix l’appelait de l’autre côté de sa porte de chambrée. Mélinda, en hâte, se leva de son lit et alla ouvrir. Elle aperçu alors un homme de son escorte. Il était à une taille assez petite, par rapport à la norme, portait d’énormes lunettes noires et avait les cheveux bruns en broussaille. Il avait également pas mal de grains de beauté sur le visage. Le jeune garçon, qui devait avoir environ dix-sept ou dix-huit ans, tremblait comme une feuille morte, et, tenant un fusil à pompe, s’adressait à Mélinda avec une voix fébrile.


- Nous … nous revenions du bar et on a vu une femme s’introduire dans l’auberge, elle se dirigeait vers votre chambre, nous … nous l’avons interceptés ! … Enfin pas moi mais … les autres quoi ! Enfin vous … vous allez bien m’dame Mélinda ?! Rien de cassé ? …
- Calme-toi pour commencer, Léonard … où est-elle ?
- … elle … elle est dehors ! Je crois que ceux qui étaient au bar avec moi s’en occupent !
- … au bar ?
- AH ZUT ! ILS M’AVAIENT DIT DE PAS LE DIRE !! PARDON !!
- … ce n’est rien Léonard …
- … d’a … D’ACCORD !!


Mélinda passa devant Léonard, qui semblait ne pas s’en remettre. Elle alla devant l’auberge d’un pas pressé. Elle aperçu alors quelques hommes de son escorte, avec une femme. Le mercenaire empoignait le vêtement de l’intruse. La femme était emmitouflée dans un chaperon couleur brique. Elle portait un pantalon beige, mais le reste de son corps était non-visible. Elle cachait son visage avec sa capuche. Le mercenaire s’empara du bras de la femme. Les autres hommes de l’escorte qui étaient avec lui rigolaient, et criaient autour.

- Qu’est-ce que tu voulais faire dans cette auberge ?!
- OUAIS VAS-Y ! DEFONCE-LA !
- AH AH AH AH ! ON FAIT MOINS LA MALIGNE LA ?!
- Mais … mais lâchez moi s’il vous plait …

Mélinda arriva en courant auprès d’eux. Elle constata que très peu de personne semblaient encore résonnées. La moitié était visiblement ivre. Le mercenaire blond releva la tête vers l’Elue.

- Dame Mélinda ?! Qu’est-ce que vous faites debout à une heure pareille ?
- Et vous, pourquoi vous êtes allés au bar ?
- Putain, ce binoclard nous a balancé …


Mélinda s’agenouilla au niveau de la jeune femme, qui était à terre., les genoux dans le sable, la tête basse …

- Qui êtes …

La femme retira sa capuche, laissa apparaitre son visage : de grands yeux bleus pétillants à cause des larmes, un faible sourire, des cheveux noirs tombant sur les épaules. Elle sauta sur Mélinda et la serra fort dans ses bras. Mélinda resta ébahie.

- Solène ! …
- Mélinda !!

Les compagnons de l’Elue restèrent sous le choc. Le mercenaire soupira, les bras ballants.

~*~

- Solène qu’est-ce que tu fiches ici ?!
- Je ne pouvais pas laisser partir ma meilleure amie comme ça … j’avais envie de te soutenir dans cette ultime épreuve de ta vie … je … je voulais pas te laisser !


Mélinda était retournée dans sa chambre avec la prénommée Solène. Les deux femmes étaient face à face, sur le lit de Mélinda.

- Solène, je suis heureuse de te voir, c’est sûr … mais … tu sais comme moi que tôt ou tard, à la fin de ce voyage …
- Oui, je sais … et justement, je voulais t’accompagner jusqu’au bout dans cette épreuve … je pouvais pas te laisser avec des inconnus … et un peu de soutien moral, que j’essayerai de t’apporter, ça te fera pas de mal …
- Mais Solène … c’est … c’est dangereux, je veux pas qu’il t’arrive quoique ce soit …
- Je suis peut être pas super forte au combat mais je peux toujours être utile ! Je suis une excellente cuisinière et je suis l’infirmière d’Ilaoh …


Mélinda prit Solène dans ses bras.

- Solène, merci …
- Ne me remercie pas encore.


Solène sortit d’une de ses poches de son pantalon, une photographie. Elle la donna à Mélinda, qui la regarda aussitôt. L’Elue se mordilla la lèvre et porta la photo à son cœur en retenant ses larmes.

- Mindy …

~*~

Assez tôt le matin, l’équipe se réunit devant l’auberge de Narrah. Tout le monde fut surpris de voir Solène accompagner l’Elue, notamment le mercenaire qui s’empressa de prendre la parole.

- Qu’est-ce que c’est que …
- Je vous présente Solène, Alchimiste. Elle nous accompagnera pour le reste de notre voyage.
- … beuh …


Léonard tenta de briser le blanc qu’avait provoqué cette annonce.

- Bi … bienvenue alors !
- Merci !
- Alors en route !


Mélinda motiva ses troupes. Ils se mirent en route. Ils quittèrent le village de Narrah.

~*~

- On va où déjà ?
- Nous allons à Broon pour pouvoir prendre un navire et ainsi rejoindre Farendor.


Mélinda observait la carte par-dessus l’épaule du chef de file. L’homme était brun et portait un bandana autour du coup. Sa cape planait grâce au vent, quand il marchait.

- Mais depuis quand tu as cette carte, Ethan ?
- Je l’ai volé dans une hutte près de l’oasis, à Narrah !
- Hm … déjà plus utiles que les bouteilles que tu as volé au bar hier soir !
- … Comment tu sais ?!


Mélinda esquissa un sourire satisfait.

- Tu nous as espionné ou quoi ?!
- Non mais Solène t’as vu t’enfu …


PAN !

Léonard tira un coup de feu. La balle alla s’écraser dans le sable. Le mercenaire s’agaça.


- AAAAAAAAAAH ! J’ai vu un truc bouger !!
- T’étais pas obligé de tirer sans prévenir putain !
- MAIS …
- C’est pas grave …


Mélinda alla rassurer Léonard. Au même moment, quelque chose sortit du sable : un ver. Il faisait environ deux mètres de haut, peut être un peu plus.

- C’ÉTAIT CA !!!
- C’est pas grand-chose …


Le mercenaire s’empara de son arc et d’une flèche. Léonard rechargea son fusil. Ethan rangea sa carte et serra très fort son poignard. Solène restait en arrière avec quelques hommes de l’escorte.


- Léonard, reste auprès de Solène s’il te plait !
- A vos ordres, Elue !


Léonard recula jusqu’à l’alchimiste. Mélinda s’avança avec les autres.

- Dame Mélinda, faites attention, ce n’est qu’un ver des sables, mais il faut rester méfiant …
- Je croyais que c’était pas grand-chose !
- Hm.


Le blond tira une flèche, que le ver esquiva en se plaquant au sol. Il fonça sur Ethan.

- Euh … DEGAGE SALE BETE !

Ethan balança son arme dans « la tête » du monstre, malgré la blessure, il ne s’arrêta pas de foncer.

- PUTAIIIIN !
- Barrière !


Le sort de Mélinda protégea le voleur et elle-même. La bestiole creusa dans le sable et s’enfuit sous eux.

- … il est parti ?
- Je ne pense pas Elue, faites gaffe !


Ethan partit récupérer son poignard qui avait été égaré par le ver, en creusant. Peu après, la créature sortit du sable, derrière le groupe de l’escorte qui était en retrait. Le mercenaire eut le réflexe de tirer une flèche. Malheureusement, la flèche ne perfora pas la peau assez dure du ver. Ce dernier sauta sur Solène.

- IIIIIIIIIIH !
- NAAAAAN !


Léonard tira une balle au même endroit où Ethan avait réussit à le toucher, en plein crâne. Le bestiole, à cause de la douleur, perdu la raison, et donna un gros coup de queue partout autour de lui. Solène, Léonard et l’escorte furent touchés. Mélinda accourut vers eux.

- Solène !! Ca va ?!
- Oui Mélinda t’inquiète pas …
- Flèche de glace !


Le mercenaire décocha une flèche, une fois encore. Le ver bougeait beaucoup, et, à distance, ce ne fut pas très précis. Le bout du corps du ver fut congelé. Il n’arrivait plus à se déplacer. Mélinda en profita et sortit une épée.

- Lame Lumineuse !

La lame de l’épée de Mélinda s’illumina d’une intense lumière. Mélinda trancha le ver en deux. Léonard et l’escorte sembla très soulagée.

- … bravo Dame Mélinda !!
- Ce n’est rien … rien de cassé tout le monde ?
- Non ça va …
- Moi j’ai eu très peur !
- Moi aussi !


Tout le monde se regroupa et ils reprirent la route …

~*~

Dans le désert de Narrah, les deux morceaux de ver des sables se mirent à bouger, lentement. Un des deux vers, plutôt réduit, s’avança vers sa moitié et la dévora … Le ver restant de mit alors à grandir … jusqu’à atteindre une taille de quatre mètres …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jdr-heart.forumactif.org
Zangoose
Lolicon \o/'
Lolicon \o/'
avatar

Messages : 1296
Date d'inscription : 12/10/2010
Age : 24

MessageSujet: Re: La Quête de Mélinda   Dim 6 Fév - 4:17

Fragment III
Salade de calmar

Mélinda et son escorte avaient fait une escale au milieu du sentier Sedji. Le combat contre le ver des sables avait fait quelques dégâts dans les troupes. Solène était auprès de Léonard. Celui-ci était torse nu afin que Solène puisse soigner ses blessures.

- Arrête de bouger s’il te plait ! J’essaye de te soigner, là !
- Désolé … mais je suis un peu douillet …
- Un peu ? *tousse*
- …


L’alchimiste prit le bras de Léonard, puis de l’autre, versa le contenu d’un flacon sur la blessure.

- Aaaaaïe …
- Serre les dents, un petit peu !
- J’essaye !!


Mélinda regardait la scène de loin. Elle sourit en voyant que son amie avait été rapidement intégrée, et que ses talents d’infirmière pouvaient être utiles. Une main se posa sur l’épaule de l’Elue.

- Eh, t’as faim ?

Le voleur de la bande, Ethan, approcha une pomme de Mélinda.

- Non merci …
- Oh, tant pis !


Ethan haussa les épaules, lança la pomme en l’air, et la trancha en deux à l’aide de son poignard. Il lança ensuite le poignard, qui alla se planter dans un arbre. Il finit par récupérer les deux moitiés de pomme dans chacune de ses mains. Il enfila un des morceaux dans sa bouche et se dirigea vers l’arbre en question, pour récupérer son arme. L’archer mercenaire, se pointa juste devant Ethan, lui bloquant la route.

- Tu es qui pour tutoyer l’Elue ?
- Ethan Sinelius, voleur de niveau 3 !
- Arrête tes conneries. Tu as pas l’air de te rendre compte de l’importance de cette quête. Tu devrais arrêter tes manières de faire décontractées et je-m’en-foutiste !
- Woh, relaxe-toi mon gars ! On va pas crever nous, alors détends-toi !


Ethan contourna l’homme en noir, et alla récupérer son poignard. Il s’enfila également l’autre moitié de la pomme.
Solène termina d’administrer ses soins à Léonard.


- Bon, c’est fini ! J’arrête de te martyriser !
- … oh, bah merci Solène !
- De rien. Merci à toi de m’avoir protégé durant le combat !
- … bah de rien !


Léonard resta assit, torse nu, face à Solène.


- … c’est fini Léonard !
- … ah, oui !!


Léonard était tout rouge. Il remit son haut en hâte et s’éloigna, laissant sa place aux autres blessés.

~*~

Le groupe quitta le sentier, et marchait à présent en direction du petit village de pêcheurs : Broon. Mélinda marchait au milieu des troupes. Avec l‘ajout de Solène, ils devaient être une petite quinzaine. L’Elue regarda les personnes proches d’elle, et repéra l’archer mercenaire, elle l’approcha.


- Excusez moi …
- Oui, Elue ?
- Je peux vous demander votre nom ? Je me rends compte que je ne le connais même pas …
- Je suis un mercenaire Elue, je n’ai pas à divulguer quelconque information privée. Je suis uniquement chargé de votre protection.
- Je sais bien que rien ne vous y oblige mais … nous risquons de devoir voyager ensemble encore un moment, donc je pensais qu’au moins …
- Eh bien …
- Alors, alors, ça drague ?!


Ethan arriva entre la brune et le blond. Il passa ses bras autour des cous d’eux deux et les regarda avec un grand sourire pour bien les embarrasser.

- Dégage …
- Ethan, on discutait simplement …
- Oh, pardon, pardon ! Je vois bien que je gêne ! Recommencez comme si j’étais pas venu !


Le voleur s’éloigna un peu. Juste avant de partir, il tapota l’épaule du mercenaire. Il prit sa cape pour cacher son visage aux yeux de Mélinda.

- Allez, bonne chance Wink
- …

Ethan s’éclipsa en vitesse en sautillant. Mélinda et l’archer s’échangèrent un regard perplexe.

~*~

Le groupe arriva à Broon. La moitié de l’escorte semblait bien contente de pouvoir se relaxer.


- Ah !! On va pouvoir reposer nos pauvres jambes !
- C’est clair, aujourd’hui c’était bien ennuyant ! On a fait que marcher !


Mélinda soupira.

- Vous préférez pas ça à vous confronter à un ver géant ?
- … si !
- … si, si, bien sûr !
- Bon, éparpillez vous. Cherchons une auberge et un navire qui part en direction de Farendor. On se retrouve demain matin sur le port. Vous avez quartier libre.
- OUAIIIIS !
- GENIAL !!
- CHERCHONS UNE TAVERNE !


Toute une partie de l’escorte partit, pressée de se bourrer la gueule. Solène s’approcha de son amie.

- Tu viens Mélinda, on va chercher une auberge ?
- D’accord !


L’Elue et l’alchimiste partirent vagabonder dans le village.

~*~

Mélinda et Solène toquèrent à une porte. Solène grimaça.


- On est vraiment obligées ? …
- On a cherché partout, on a pas trouvé d’auberge … il faut bien qu’on aille dormir quelque part !
- C’est vrai que dormir sur la plage ça me dit moyen …


La porte fut ouverte par un homme, une trentaine d’années, cheveux noirs et barbe de trois jours.

- Bonsoir …
- Bonsoir monsieur, excusez-nous de vous déranger à une heure si tardive … nous sommes des voyageurs et … nous cherchons un toit pour la nuit … à moins qu’il y ait une auberge, auquel cas nous ne l’avons pas trouvé et …
- CHERIE !!


Mélinda s’arrêta de parler aussitôt, surprise par le cri de l’homme. Ce même cri fit arriver une femme d’environ du même âge, à première vue. Elle avait les cheveux courts attachés, et une robe large … elle semblait enceinte.

- Oui chér … oh, bonsoir !
- Bonsoir madame !
- Bonsoir !
- Chérie, ces deux p’tites dames voudraient roupiller chez nous c’te nuit …
- Je n’y vois aucun inconvénient !
- Moi non plus mais j’voulais ton avis, t’vois …
- Entrez donc !!
- Merci beaucoup messieurs dames !
- Merci !!
- Appelez moi Hortense …
- Et moi, Jack !
- Enchantées !


~*~

Mélinda et Solène étaient autour d’une table. Jack et Hortense étaient assit en face d’eux. Même si le confort de la petite maisonnette était précaire, il régnait une ambiance extrêmement chaleureuse. Hortense posa la main sur son ventre bien rond. Solène afficha une mine réjouie.


- C’est pour bientôt ? …
- J’en suis à six mois !
- Ah, tout de même !
- Garçon, fille ? demanda Mélinda
- On ne sait pas, on veut garder la surprise !
- Vous avez une idée de prénom ? enchaîna l’alchimiste
- Ouais ! Si c’est une fille ça s’ra Lilly, sinon ça s’ra Billy !


Solène sourit gentiment. Mélinda semblait ailleurs …

- Mélinda … vous allez bien ?
- … Ah, oui ! Ne vous souciez pas de moi madame Hortense, ça va !
- Vous semblez triste …
- C’est juste que … je suis maman, et … ma fille me manque.


Silence gêné autour de la table. Silence qui fut rapidement rompu.

- Ah bah v’là qu’on r’frappe à la porte ! J’vais ouvrir !

Jack se leva. Il ouvrit, ce qui laissa apparaitre Léonard, trempé de la tête aux pieds.

- … excusez moi …

Mélinda et Solène se levèrent.

- Léonard ?!
- Oh !! Vous êtes là … je … il s’est mit à pleuvoir et donc … j’ai cherché un toit donc …
- Jack, fais donc entrer ce pauvre homme !!
- Entrez m’sieur …
- Merci beaucoup !!


Jack laissa passer Léonard, lequel était complètement dégoulinant. Hortense lui apporta une serviette.

- Tenez, essuyez vous !
- Merci madame !!
- Appelez moi Hortense, je vous en prie …


La soirée s’annonçait bien …

~*~


- Et voilà ! Salade de calmar !!
- Génial !!


Hortense posa le plat sur la table. Léonard se servit le premier.

- C’est pas très poli de se servir le premier, surtout quand trois femmes sont autour de la table et que tu n’es pas chez toi …
- … pardon El …
- Mélinda !
- … je peux vous appeler Mélinda ?
- Je préfère largement …
- Mais Léonard, allez-y, servez vous !
- Merci madame Hortense !
- J’vous sert un p’tit verre mesdemoiselles ?
- … verre de ?
- D’eau !
- … d’accord !


Jack servit Solène. Mélinda se retourna vers Léonard, qui dégustait le plat d’Hortense.

- Vous avez trouvé un navire pour demain ?
- Ah … nan ! Ethan et moi sommes allés au port, mais aucun bateau ne va à Farendor !
- Oh …
- Farendor qu’vous m’dîtes ?


Jack croqua un bout de calmar et continua.

- J’vous emmène d’main si vous voulez ! J’ai un p’tit paqu’bot !
- Oh, ça serait très gentil de votre part ! sourit Léonard
- Vous êtes combien ?
- Une quinzaine … répondit l’Elue
- Ca d’vrait l’faire !


L’artilleur leva son verre en signe de victoire. Mélinda et Solène se firent un tope-là. Hortense et Jack regardèrent leurs invités avec un sourire satisfait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jdr-heart.forumactif.org
Zangoose
Lolicon \o/'
Lolicon \o/'
avatar

Messages : 1296
Date d'inscription : 12/10/2010
Age : 24

MessageSujet: Re: La Quête de Mélinda   Mer 10 Aoû - 1:59

Fragment IV
La métropole portuaire.

- Eeeeeeeeeeh ! Arrête çaaaa ! Je vais tombeeeeeeeer !
- Bah alors Léonard ! T’as peur ?
- … Nan !! …


Léonard restait accroché au bord du bateau. Ethan s’amusait à l’effrayer en sautant pour faire tanguer le navire. Le mercenaire arriva dans le dos du voleur, et lui mit une claque derrière la tête.

- Arrête ça ! Montre un peu de respect pour le bateau de Monsieur Jack !
- Oh ça va, on peut bien rigoler ! Quel rabat-joie ! …


Ethan s’éloigna en grommelant. Solène arriva à son tour et posa sa main sur l’épaule de l’artilleur.

- Ca va ? …
- Oui, oui, je suis juste pas trop à l’aise en bateau … c’est la première fois que je le prends.


Solène lui sourit gentiment et sortit un flacon de son sac.

- Bois ça. C’est contre le mal de mer.
- Oh, merci beaucoup !!


L’alchimiste continua d’afficher un large sourire.

~*~

Mélinda était avec Jack, qui était à la barre.


- Où en sommes-nous ?
- Mi ch’min ! On est bientôt arriver pas d’stress !
- Très bi …
- Devine qui c’eeeest !


Ethan venait de se glisser en douce dans la cabine et venait de mettre ses mains sur les yeux de l’Elue, laquelle soupira.

- Ethaaaaan …
- Râh ! Vous avez encore deviné du premier coup !
- En même temps il n’y a que toi ici pour faire de telles gamineries !
- Yeah !


Ethan leva les bras en l’air, fier de lui. \o/

~*~

Le bateau arriva au port de Farendor à l’heure prévue. Mélinda, Solène, Léonard et Ethan semblaient tous très impressionnés par l’architecture et la taille de la ville. Il faut dire qu’à l’époque, Farendor n’avait subit aucune attaque, c’était une métropole particulièrement appréciée des voyageurs de part ses commerces nombreux et variés, et sa prospérité. L’odeur du bord de mer donnait également la sensation d’un réel dépaysement. Jack s’avança alors vers l’Elue et ses compagnons.


- Bon bah c’là qu’j’vous quitte vous autres !
- Merci encore, pour tout, Monsieur Jack !
- De rien, c’était le m’nimum que j’puisse faire pour vous, mad’moiselle l’Elue, ainsi qu’vos cam’rades.


Léonard ne pu s’empêcher de verser une petite larme ce qui sera par la suite source de moqueries de la part d’Ethan.
Jack repartit à bord de son petit bateau et fit de grands signes de bras pour un dernier au revoir, jusqu’à être assez éloigné du rivage.


- C’était un chic type …
- Ooooh comme t’es mignon à être tout tristounet Léo !
- … arrête de te moqueeeeer …


Ethan rigola dans sa cape et Léonard soupira. Mélinda se retourna vers ses hommes.


- Bon maintenant … il va falloir remonter le continent direction le nord-est … on va juste s’arrêter prendre quelques provisions et …
- Mélinda !!


L’Elue se retourna vers son amie Solène, qui se trouvait devant un des nombreux stands du marché de Farendor. Elle brandissait une fiole contenant un liquide rose pale.

- Mélinda c’est vraiment super ici !! C’est dingue ! On trouve vraiment de tout et de n’importe quoi ! On pourrait pas faire une petite escale aujourd’hui histoire de faire une pause ?!
- Ouaiiis !


Léonard, Ethan et la majorité de l’escorte poussèrent un cri pour prouver leur accord. Mélinda sourit faiblement en secouant la tête et elle hausse les épaules.

- Vu que tout le monde semble avoir envie … c’est d’accord …

Tout le monde sembla ravi de la décision de la jeune femme, à l’exception de l’Archer Magique qui ruminait dans son coin.
Le voleur de la bande passa son bras autour du cou de Léonard, ce qui fit sursauter ce dernier. Cela lui fit presque perdre ses lunettes qu’il dut rajuster.


- Wouhooooou ! \o/ Viens mon gros, pour la peine je vais te payer un coup !
- Han ! C’est vrai ?!
- Bien sûr que non ! On se barrera sans payer !


~*~

Solène et Mélinda flânaient ensemble alors que toute l’escorte s’était plus ou moins éparpillée dans la ville. L’alchimiste s’arrêtait à tout les stands, et semblait particulièrement excitée d’être dans une ville avec un commerce si riche. L’Elue se contentait de la suivre d’une marche molle. Son amie finit évidemment par se rendre compte de ce comportement.


- Qu’est-ce qui ne va pas Mélinda ?
- Rien du tout… pourquoi tu me demandes ça ?
- Je sais pas trop, je trouve que tu as la tête ailleurs.
- Quoi de plus normal en même temps …


Mélinda soupira fortement. Solène haussa un sourcil.

- Comment ça ?
- Je n’ai simplement pas la tête à faire du shopping. Je suis destinée à me rencontrer le Dieu Suprême qui a crée ce monde, Solène. Je ne sais pas si tu te rends compte …
- Je sais que tu as la pression, c’est normal mais … tu sais, je suis là pour toi et …
- Là ou pas, tout ne dépend pas de toi. Tout ces gens autour, tout ceux que l’on croise, à qui l’on adresse la parole. Tu n’as pas leur avenir, leur vie entre les mains. Moi si. Je suis responsable de tout un monde. J’ai …


Mélinda eu la gorge qui se noua. Elle sentait les larmes lui monter aux yeux.

- J’ai peur … Tout simplement peur d’échouer …
- Oh Mélinda …


Solène prit son amie dans ses bras, laquelle se mit à sangloter.

- Il faut que ça sorte … Relâche-toi … Pleure un bon coup, ça va aller …

~*~

Ethan avait donc emmené Léonard à un bar de Farendor. Une partie des hommes de l’escorte avaient tenu à les suivre, désirant eux aussi boire un petit coup. Le voleur ouvrit la porte d’entrée en donnant un grand coup dans la porte. Toute la clientèle ainsi que les gérants du bar se retournèrent vers eux. Ethan passa son bras autour du coup de Léonard et le serra vers lui ce lui semblait mettre l’artilleur fort mal à l’aise.


- TOURNEE GENERALE PAR NOTRE POTO LEO ! \o/
- … Hein ? O_O
- OUAIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIS !
- VIENS A MA TABLE VIEUX !
- C’EST BIEN GENEREUX DE TA PART MON BRAVE !


Toutes les personnes du bar levèrent leurs verres, ayant véritablement cru les propos du jeune voleur. Ethan explosa de rire et poussa Léonard dans le dos pour le faire avancer de force au milieu du bar. L’artilleur était rouge tomate, extrêmement gêné.

- C’EST … C’EST-À-DIRE QUE O_O
- FAIS PAS LE TIMIDE GROS !
- TU NOUS OFFRES UNE TOURNEE DE QUOI ?
- JE VEUX DU JUS DE LARVES !!


Les clients prirent Léonard avec eux, le forçant à les suivre de force vers le comptoir. Ethan était très fier de son coup. Il sortit une pomme de ses grandes poches et croqua dedans à pleine mâchoire en observant la scène de loin.

- Pleure pas, cette fois, Léo ! Hein !
- …


~*~

Alors que tout le monde faisait le marché ou se décontractait au bar, il y en avait un qui avait décidé de se rendre à l’Eglise de Farendor. L’Archer Magique, le mercenaire à la chevelure blonde, se rendait seul, dans ce lieu de culte.

*Aucune envie d’une beuverie ou de faire du lèche-vitrine …*

A peine eut-il posé un pied dans l’enceinte du bâtiment qu’un homme , tenue de prêtre lui tendit une petite soucoupe, dans laquelle il y avait déjà quelques pièces.


- Une petite pièce pour l’Eglise ? Yzac vous le rendra.
- Euh … excusez-moi mais … vous êtes un clochard ou … ?
- Non, je suis prêtre, je récolte des fonds pour la restauration de l’Eglise de Farendor.
- Hm. Désolé pas de sous.


Le mercenaire s’avança plus loin fuyant le prêtre comme la peste. Ce dernier ne le lâcha pas du regard et le regardait s’approcher de l’autel pour la prière.

- Cible repérée … C’est un homme de l’escorte de l’Elue … L’heure fatidique approche à grands pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jdr-heart.forumactif.org
Zangoose
Lolicon \o/'
Lolicon \o/'
avatar

Messages : 1296
Date d'inscription : 12/10/2010
Age : 24

MessageSujet: Re: La Quête de Mélinda   Mar 27 Sep - 6:38

Fragment V
Auberge enflammée.

Le groupe de l’Elue avait passé le reste de la soirée à l’auberge de Farendor. La soirée avait été ponctuée par plusieurs chansons paillardes et par les vomissements des estomacs les moins résistants à l’alcool. Léonard avait été contraint de payer l’addition pour tout le groupe, Ethan et les autres ne lui avaient pas vraiment laissé le choix. Mélinda et l’intégralité de son escorte passaient tranquillement le restant de la nuit dans des chambres situées à l’étage.
Mélinda partageait sa chambre avec Solène, son amie infirmière. Solène avait trouvé le sommeil relativement facilement, mais l’Elue de la Bénédiction Divine restait totalement éveillée. Elle fixait la petite photo de sa fille que lui avait ramené Solène. A la lueur d’une bougie posée sur ce qui servait de table de nuit, elle essayait de discerner, bien que difficilement, les traits du visage de Mindy.

*Mindy … Je suis désolée d’avoir du t’abandonner … Je suis tellement désolée …*

~* ~

Un coup de feu réveilla Mélinda en sursaut. Elle fut surprise de constater qu’elle avait fini par s’endormir sur la photo. La bougie avait presque entièrement fondue et de la cire avait même coulé sur le plancher de la chambre. Solène s’était elle aussi, évidemment réveillée. Mélinda saisit par réflexe son Epée Héra, posée contre le mur à portée de main. Solène et elle se regardèrent sans se dire un mot. Elles prirent la décision commune de s’approcher de la porte. Solène l’ouvrit d’un geste brusque : les deux jeunes femmes purent constater que Léonard venait d’abattre un homme en tenue de prêtre, à l’entrée de sa chambre. Une balle en pleine tête avait explosé la boite crânienne du religieux qui se vidait de tout son sang.


- C’EST ELLE ! C’EST L’ELUE !

Le cri provenait de l’autre bout du couloir, de l’escalier plus précisément, qui menait au bas de l’auberge où avait eu lieu la beuverie quelques heures plus tôt. Six ou sept hommes, semblables à celui que Léonard venait d’abattre, se précipitaient dans les marches. Celui qui était en tête courrait vers Mélinda en la pointant du doigt, sceptre magique à la main.


- Mélinda, il faut te faire sortir d’ici !
alerta Solène, en tirant le bras de l’Elue.
- ELUE DE PRETECYA ! NE BOUGEZ PAS D’UN POUCE !


Un des hommes, un Magicien Noir, leva légèrement son sceptre orné d’une sphère orangée en marmonnant quelque chose. Un véritable jet de flamme fusa à travers le couloir. Mélinda fut brûlée au niveau du bras seulement, Solène la tira in-extremis à l’intérieur de la chambre pour esquiver le sortilège. L’auberge commença à prendre feu.


- Hurf … mon bras, merde … Qu’est-ce qu’ils me veulent ?!
- On verra ça plus tard, il faut qu’on sorte de là et vite !


Les poursuivants continuaient leur course ! Un d’eux arriva au niveau de la porte de la chambre. Quand il aperçu Mélinda et Solène il afficha un sourire machiavélique.

- Vous allez gentiment nous suivre avant que tout cela ne dégénère, mademoiselle l’Elue.
- J’allais vous le dire, c’est ça …


Mélinda fonça sur l’ennemi et le frappa d’un coup latérale d’épée. Il recula légèrement et prépara un sort. Il commença à agiter son arme. Seulement, un poignard vint se planter dans son crâne, ce qui l’acheva net. Il tomba raide mort sur le sol. Ethan arriva en courant juste après. Il posa son pied sur la tête de l’homme au sol et retira ensuite son poignard en l’essuyant rapidement du sang.

- Quel timing parfait ! \o/
- Pas le temps pour la vantardise, Ethan …
rétorqua Mélinda

Les religieux continuaient d’affluer dans l’auberge, et la fumée provoquée par les flammes commençait à rendre l’air irrespirable. L’Archer Magique de l’escorte de l’Elue approcha à son tour de la chambre de Mélinda, tout en décochant une de ses flèches qui alla se planter dans l’abdomen d’un Sage.


- Fuyez tout de suite, Elue. Vous n’aurez pas d’autre chance de vous échapper si vous continuez à tarder. Nous les retenons pour le moment ici, profitez-en pour sortir par cette fenêtre. Quand le bâtiment commencera à succomber totalement aux flammes, ils commenceront à sortir et vous retrouverons facilement. Vous devez filer !

Mélinda se mordilla la lèvre, contrariée.

- Bien. D’accord … Solène, tu viens avec moi !

Solène hocha la tête et se dirigea vers la fenêtre de la chambre avec Mélinda. Les deux amies sautèrent par la fenêtre et atterrirent derrière l’auberge. Elles se mirent rapidement à courir pour trouver un lieu sûr.
A l’intérieur de l’auberge, Ethan regarda rapidement dans le couloir : Deux hommes de l’escorte venaient de se faire éliminer par un puissant Magicien Noir, les hommes de l’Eglise gagnaient du terrain. Il grimaça jusqu’à remarquer que sa cape venait de prendre feu.


- Putaaaaain !

Il suivit les deux jeunes femmes en tentant d’éteindre les flammes qui consumaient sa cape en soie.
Léonard et le mercenaire, eux, se tenaient à bonne distance du front et tiraient flèches et balles sur leurs ennemis.


- Balle perforante !!

Léonard visa juste et tira dans un des prêtres. Touché au ventre, il s’écroula au sol pour se tordre de douleur. Mais aussitôt ceci fait, un Mage lui redonna de l’énergie vitale.

- Ils ont plein de soigneurs, on en arrivera jamais à bout !! O_O
- Hm …
- On va être ratatinés ! Ecrasés ! Piétinés ! Brûlés ! Cramés ! Incendiés ! Humiliés ! Démembrés ! Ensorcelés ! Bro …
- BOUGE DE LA !


Le mercenaire tira l’artilleur vers lui, le faisant esquiver de peu une poutre embrasée qui s‘écroulait. Léonard trébucha alors sur l’archer, ce qui le fit tomber. Les deux hommes firent un roulé-boulé un peu plus loin. Ils étaient dorénavant séparés des autres membres de l’escorte, qui eux se retrouvaient piégés face aux ennemis, de l’autre côté.


- MERCI !!! O_O
- On doit se tirer.
- Mais … et les autres ils …
- Ils vont devoir se débrouiller. On peut plus rien pour eux là.
- …
- Bouge-toi !


L’Archer Magique s’échappa par la fenêtre. Le binoclard n’hésita pas longtemps avant de le suivre. Léonard retomba douloureusement sur le sol, l’archer l’aida à se relever.

- T’es vraiment gauche …
- Je sais, désolé …


Ils eurent le temps de faire quelques mètres en courant avant d’entendre et de voir l’auberge s’écrouler et succomber aux flammes …

~*~

Mélinda et Solène avaient trouvé abri dans un vieux local désaffecté. Ethan avait réussi à les rejoindre, les ayant suivi assez rapidement. L’Alchimiste s’occupait de soigner la brûlure sur le bras de Mélinda, tandis qu’Ethan était en train de se soucier de l’état de sa cape.


- Ils se rendent pas compte à quel point c’est précieux une cape, franchement ! Et puis ça coûte cher ! Là je ressemble à rien avec une cape brûlée ! Zorro s’il avait eu une cape brûlée il aurait jamais été aussi classe ! Bah moi c’est pareil !
- Ouais, Ethan, ouais … En attendant y’a des choses plus grave, comme mon bras.
- Bof ! Ca se vaut !


Mélinda soupira. Solène lui lâcha le bras au même instant, une fois qu’elle eu terminé de faire son bandage.

- Y’a aussi plus important … Pourquoi ces hommes de l’Eglise te cherchaient ? C’est quoi le problème dans cette histoire ? Je pensais que les croyants d’Yzac et Néribi seraient plutôt de ton côté. Toute cette histoire de Bénédiction Divine, c’est quand même lié à leur pratique religieuse. Je ne comprends pas, là …
- J’avoue être perdue aussi … En plus tout le monde quasiment est resté là bas, j’espère que tout le monde va bien.
- Bof, ça n’y compte pas trop.


Ethan grignotait une de ses pommes.

- … Pardon ?!
- Bah désolé, mais avant de me tirer, j’ai vu qu’il y avait des mecs qui se sont fait tuer, quoi …
- …


Mélinda baissa la tête, abattue. Solène lui mit une main sur l’épaule pour lui montrer son soutien.

- Tu n’as pas à culpabiliser. Tout le monde était au courant des dangers de ce voyage. On a tous accepté les conditions. Tu n’as pas à t’en vouloir, Mélinda !
- Elle a raison ta pote.


L’Elue resta la tête basse.

~*~

A l’intérieur de l’Eglise, un prêtre observait l’auberge brûler de loin, un sourire aux coin des lèvres. Il tremblait d’excitation tout en se frottant les mains. Un homme provenant de l’auberge arriva jusqu’à lui la tête basse.


- Tu reviens les mains vides ?
- Navré votre sainteté. Mais nous avons ratissé les débris de ce bâtiment de fond en comble. Le corps de l’Elue est introuvable.
- Mais il y a du feu, abruti !! Vérifiez même les corps brûlés !!
- Cela à été fait, votre sainteté. Nous sommes formels : l’Elue n’est pas dans les décombres.
- … HORS DE MA VUE ! VULGAIRE SOUS-FIFRE ! DEGAGE AVANT QUE LE CHÂTIMENT D’YZAC S’ABATTE SUR TOI !
- … Comme il vous siéra !!


L’homme s’échappa de la vue de son supérieur. Le prêtre avait perdu son sourire et semblait dorénavant trembler de rage. La pluie commença au même moment à tomber sur Farendor.

- Je ne peux décevoir le Dieu Suprême.

Malgré la pluie battante, il s’avança d’un pas décidé vers le centre ville.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jdr-heart.forumactif.org
Zangoose
Lolicon \o/'
Lolicon \o/'
avatar

Messages : 1296
Date d'inscription : 12/10/2010
Age : 24

MessageSujet: Re: La Quête de Mélinda   Lun 24 Oct - 23:03

Fragment VI
Fragile comme du cristal.

Léonard et le mercenaire à la blonde chevelure cherchaient toujours à échapper à tout les hommes d’Eglise à travers les rues de Farendor. L’Artilleur se retourna sans s’arrêter de courir et en remontant ses lunettes sur son nez. Il vit qu’un groupe de cinq prêtres étaient derrière eux.


- Merde !! On nous a vu ! O_O
- Fais chier …


L’Archer Magique tira sur la manche de Léonard, et le força à le suivre. Les deux hommes coururent pour s’abriter dans un grand bâtiment de la ville : l’Académie de Farendor.

~*~

Mélinda, Ethan et Solène étaient toujours à l’intérieur du bâtiment désaffecté qui leur servait de cachette. La brûlure du bras de Mélinda était presque guérie grâce aux talents de l’Alchimiste. Ethan guettait dehors discrètement.


- Je crois que la voie est libre, je vois aucun gars qui ressemble à un Pape !
- Et tu vois quelqu’un de l’escorte ? … S’interrogea l’Elue.
- Euh …


Le Voleur jeta un dernier coup d’œil aux alentours puis se retourna vers les deux jeunes femmes en faisant « Non » de la tête. Mélinda baissa la tête, son amie Solène lui frotta le dos pour la réconforter.

- Bon sang …
- Ne t’inquiète pas Mélinda… Si nous avons pu nous échapper, d’autres ont sûrement réussi aussi …
- Euh … attendez, petite rectification !


Ethan regardait toujours dehors. Il dégaina son arme : un poignard en argent. Les deux femmes étaient interloquées et attendaient qu’Ethan termine sa phrase.

- Un type approche.

~*~

L’Archer Magique et Léonard courraient à en perdre haleine. Ils tentaient de semer les hommes d’Eglise à travers les couloirs.


- Putain mais ils nous suivent encore, ils s’accrochent bien …
- Ouais ! O_O … Mais dis … on risque pas de se perdre nous aussi à force de tourner n’importe où dans ces couloirs ?


Au même moment, les deux hommes débouchèrent dans un grand hall où se situait un énorme escalier qui grimpait à l’étage supérieur. Ils pouvaient entendre les religieux arriver en courant juste derrière eux.

- On a pas le choix, on monte.
- … Mais …
- Tais-toi et cours ! Economise ton souffle !
- Mais j’ai déjà un point de côtéééé !


Le blond tira Léonard par le bras et le força à grimper les escaliers. L’Artilleur manqua de perdre ses lunettes dans l’action. Les hommes d’Eglise ne tardèrent pas à les retrouver, ils se mirent rapidement à leur poursuite dans les escaliers. Le mercenaire s’adressa à son compagnon sans cesser de courir.

- Il te reste des balles ?
- Euh… oui !
- Ok, parfait. A mon signal on s’arrête de courir, on se retourne, et on tire !
- … Ok ! O_O


A mi-chemin dans l’escalier, l’archer fit un signe de tête à Léonard. Les deux hommes se retournèrent brusquement et pointèrent arc et fusil.

- FEU !

Sous le cri du mercenaire, ils tirèrent flèche et balle sur deux de leurs poursuivants qui s’écroulèrent en dévalant les marches. Malgré ça, les religieux continuaient leur course, et l’un d’eux leva un bâton.

- ECLAIR PERFORANT !

Le sortilège fonça sur l’Archer Magique ! Il se le prit et tomba en arrière sous le choc. Léonard l’aida à se relever.

- … hey, faut courir ! O_O
- C’EST TOI QUI DIT CA ? …


Le blond bu une Potion pour récupérer de l’énergie vitale puis les deux hommes reprirent la course …

~*~

- Il est tout seul ?!
- Ouais … il va se prendre une de ces branlées …


Ethan était plaqué contre le mur à côté de l’entrée. Mélinda et Solène attendaient l’arrivée de l’ennemi au milieu de la pièce. L’Alchimiste semblait assez stressée. Ethan leur fit signe de se taire désormais, et il leva son bras muni de son couteau, prêt à tuer l’arrivant dès qu’il passerait le seuil de la porte.
Après quelques secondes d’attente, l’homme en tenue de prêtre entra.


- CREEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEVE !

Ethan donna un coup violent ! Il tenta de trancher la gorge du religieux.

- Bouclier de cristal !

L’attaque de l’homme à la cape fut contrée. L’homme d’Eglise venait de créer un mur en cristal juste devant lui en un fragment de seconde. Le poignard d’Ethan ne pouvait pas briser un tel sortilège de défense. Le regard de l’homme se dirigea vers Mélinda, qui avait déjà sortit son épée de son fourreau.

- Ainsi donc c’était là que tu te cachais, Elue …
- Je ne sais pas ce que vous me voulez, mais sachez que je sais très bien ce que je vais vous faire subir.


Mélinda pointa le religieux du bout de son épée. Celui-ci ricana.

- Tu crois m’impressionner ?
- Je ne cherche pas à t’impressionner, ma seule volonté est de venger les hommes de mon escorte que toi et tes camarades avez tués. Ils croyaient tous en moi pour sauver Pretecya.
- Tu ne sais vraiment pas dans quoi tu t’embarques misérable Elue …


Solène s’empara d’une fiole et fit un pas vers l’ennemi. Ethan vint se placer à côté d’elle.

- Tu ne toucheras pas un seul cheveu de mon amie !
- Eh, ouais ! Faudrait pas que tu nous oublies, on est toujours là nous !
- Vous n’êtes que deux pucerons à abattre pour atteindre mon objectif …


Ethan fonça vers le prêtre.

- Tu vas voir ce qu’il va te faire le puceron, connard !
- Misérable. Pluie de cristal !


Le bâton du religieux s’illumina ! Une véritable rafale de cristaux tranchants fusèrent vers le Voleur. Il fut blessé et repoussé en fond de pièce. Solène fonça vers lui pour l’aider à se remettre de l’attaque. Mélinda regardait l’homme avec rage.

- Tu continues à t’en prendre à mes amis …
- Tu n’avais pas à les embarquer là dedans. Tout aurait été tellement plus simple si tu coopérais, aucune autre vie n’aurait à être en danger.
- Coopérer avec vous ? Mais pourquoi ?! Vous souhaitez ma mort ! Jamais je pourrais faire ça ! Tout Pretecya compte sur moi ! Tout mes amis ! Tout mon village ! Ma fille !!
- Ta fille hein … Elle y passera aussi un de ces jours.
- … NE T’ATTAQUE JAMAIS A MINDY !!


Mélinda lança une Sphère de Lumière en direction de l’homme, qui esquiva assez habilement, et ricana une fois de plus.

- Tu ne peux pas échapper à ton destin Elue … Et aujourd’hui, c’est ton destin de mourir entre mes mains ! Preston, le Sage de Cristal !! Avec ça je vais devenir un véritable Dieu !! Yzac me l’a promis !!
- Tu es un véritable illuminé … Toutes ces conneries de religion t’ont monté à la tête …
- Oh non, pas du tout Elue …


Le prêtre, qui était donc Preston, leva son sceptre.

- ADIEU ELUE !! STALAGMITES DE CRISTAL !!

~*~

Léonard et l’Archer Magique étaient toujours dans l’Académie de Farendor. Ils venaient de gravir les longs escaliers. Une fois en haut, l’homme à l’arc se retourna vers leurs poursuivants.


- Flèche de glace !

La flèche alla se planter un peu plus bas dans l’escalier. Les marches commencèrent à se geler et à devenir glissantes.

- Ca devrait les ralentir, nous, on se tire !

L’Artilleur suivit le mercenaire à travers les couloirs, une fois de plus. Après avoir tourné trois ou quatre fois au hasard, ils rentrèrent dans une salle.

- On va faire quoi maintenant ? … demanda Léonard
- On se tire, avec l’Elue. Mais pour ça faudrait la retrouver … si elle est encore vivante.
- …


L’homme aux cheveux blonds s’approcha d’une fenêtre de la pièce, c’était une salle de cours pour les étudiants en magie, et brisa le verre. Le vent et la pluie commencèrent à s’engouffrer par le trou ainsi créé. Il se retourna ensuite vers Léonard qui semblait vraiment rien comprendre à la situation.

- J’espère pour toi que tu n’as pas le vertige.
- …


~*~

Mélinda était en face à face avec Preston. Solène était en train de donner une Potion à Ethan. Des piques de cristal pur sortaient du sol en s’approchant progressivement du trio.


- Lame Lumineuse !!

L’Epée Héra de Mélinda s’illumina et s’enroba de lumière. Avec une rage folle, elle s’avançait en slalomant entre les stalagmites, en tranchant quelques-uns, non sans peine.

- YAAAAAAAAAAAAAAAH !
- Lance de cristal !


L’Elue donna un coup verticale à Preston qui s’était empressé de contrer ça grâce à sa technique. Son bâton s’était métamorphosé en lance, et il avait paré le coup.

- Joli coup mais tu devrais être plus méfiante …
- TAIS-TOI UN PEU !


Mélinda lança une sphère. Preston fut touché et fut projeté quelques mètres plus loin. Le prêtre fronça les sourcils. Il fixait Mélinda d’un air mauvais en utilisant un sort de soin pour se régénérer.

- Tu as voulu faire ta maligne, Elue … tu vas le payer.
- Je n’ai pas peur de toi, enfoiré !!


La jeune maman fonça à nouveau sur Preston ! Ce dernier pointa sa lance de cristal vers elle.

- Prison de cristal !!

Une cage de cristal se forma autour de Mélinda … elle était totalement neutralisée. Elle tenta en vain de briser la technique à coup d’épée … Solène et Ethan assistaient à la scène.

- Mélinda !! Nan !!
- Avec une cape abimée ou non, je vais lui faire manger ses dents à ce type …


L’Alchimiste et le Voleur s’avancèrent vers Preston. Solène fixait Mélinda qui était prisonnière et se mordilla la lèvre. Le prêtre rit une fois encore.

- Regarde bien Elue … Je vais exécuter tes petits amis sous tes yeux sans que tu ne puisses rien faire.
- NON !! NE FAIS PAS CA !! LAISSE LES TRANQUILLE !!
- Ah ah ah ! Tu deviens étrangement plus compréhensive tout d’un coup !
- TUE-MOI ! FAIS CE QUE TU VEUX DE MOI ! MAIS LAISSE LES EN DEHORS DE CA !!
- Ne dis pas de bêtises Mélinda !! Même si on doit se sacrifier pour toi, on le fera ! C’est toi qui importe Mélinda ! Pretecya compte sur toi ! s’égosilla Solène.


Mélinda était en pleurs. Elle était impuissante … Preston se délectait de ce spectacle tragique. Armé de sa lance, il s’avança vers les deux compagnons.


- Par qui vais-je bien pouvoir commencer …
- On va pas se laisser faire !


Solène lança une Fiole Empoisonnée sur Preston. Celui-ci se protégea facilement avec un Bouclier de Cristal.

- … Oh, je sais à qui je vais m’en prendre en premier. Toi, petite chieuse. Tu as osé m’attaquer alors que tu n’étais franchement pas en mesure de le faire.
- …


Preston donna un énorme coup de lance sur Solène qui se protégea par réflexe à l’aide ses bras. Mélinda ne pouvait qu’hurler avec Solène à travers sa prison de cristal.

- AAAAAAAAAAAAAAAAH !

Un corps fut tailladé … celui d’Ethan. Le Voleur s’était interposé durant l’attaque, protégeant l’Alchimiste. Solène ne réalisa pas tout de suite ce qui venait de se passer. Mélinda hurlait à en perdre la voix.

- ETHAAAAAAAAN !! PUTAIN MAIS QUEL CON !! PUTAIN NAN !! …
- Tss … Je déteste les gens qui font leurs héros …


Preston shoota dans le corps d’Ethan … lequel était encore vivant … il crachait du sang et se vidait de son sang au niveau du ventre et du torse.

- Oh et puis … toi ou elle la première, qu’importe … le résultat sera le même.

Ethan regarda Solène et lui lança un dernier sourire comme pour lui dire de ne pas culpabiliser pour son état, qu’il avait prit sa décision seul.

- Ethan … pourquoi …
- Au suivant.


Preston planta sa lance dans le cœur d’Ethan … le tuant sur le coup. Il la retira aussitôt et fixa Solène.

- A toi … Un dernier mot avant de mourir ? Remercier ce débile de s’être sacrifié pour deux minutes de vie en plus ? Remercier l’Elue pour t’avoir mise dans cette situation ?
- … vous êtes … un monstre …


Solène sanglotait. Elle ne pouvait plus rien faire. Mélinda, elle, était complètement effondrée et impuissante. Elle se cachait le visage avec ses mains, en larmes…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jdr-heart.forumactif.org
Zangoose
Lolicon \o/'
Lolicon \o/'
avatar

Messages : 1296
Date d'inscription : 12/10/2010
Age : 24

MessageSujet: Re: La Quête de Mélinda   Mer 11 Juil - 12:30

Fragment VII
La sacralisation du mal

La situation était critique à Farendor. Mélinda, Ethan et Solène s’étaient retrouvés à l’écart des autres. Peu de personnes de l’escorte de l’Elue avaient survécus à l’incendie provoqué par Preston et ses hommes. Preston, justement, venait de tuer Ethan, qui venait de se sacrifier pour préserver la vie de Solène. L’Alchimiste était en larmes, choquée. Mélinda assistait impuissante à la scène dans une « prison de cristal », une technique magique du prêtre.

- Au suivant… ou plutôt, à LA suivante…
- SOLENE, SAUVE-TOI !!
- NON MELINDA… JE NE PEUX PAS FUIR SANS TOI…
- NE RENDS PAS LE SACRIFICE D’ETHAN INUTILE !!
- SI JE T’ABANDONNE C’EST LE SACRIFICE DE TOUTE L’ESCORTE QUE JE RENDRAIS INUTILE !! TOUT PRETECYA COMPTE SUR TOI MELINDA, JE NE TE LACHERAIS PAS COMME CA ! JE SUIS TA MEILLEURE AMIE !


Mélinda fut très touchée par les mots de Solène. Elle se mordit la lèvre inférieure pour tenter de retenir ses larmes.

- Comme c’est touchant… Bon, je vais maintenant pouvoir en fi…

PAN !

Une balle explosa la cage en cristal qui faisait de Mélinda une prisonnière. Mélinda tenta de se protéger des morceaux tranchants de cristals qui voltigèrent partout. Solène regarda d’où venait le tir.
Léonard se tenait bien droit à l’entrée du bâtiment abandonné. Solène cria de soulagement. Preston fronça les sourcils.


- LEONARD !!
- Encore un morpion… Je ne pensais pas qu’autant de personnes survivraient…
- Je… Je suis pas un morpion !!


Léonard pointa son fusil sur Preston qui grimaça. Ca devait compliqué pour lui. Mélinda profita de la diversion de Léonard pour foncer à nouveau sur le religieux. Celui-ci la repéra tout de même et essaya d’esquiver mais il sentit alors un truc se planter dans son dos.

- URGH…
- Tu es encerclé…


Le mercenaire à la blonde chevelure venait de tirer d’une fenêtre en hauteur. Personne ne l’avait remarqué jusqu’alors.

- On arrive à temps on dirait !

Mélinda hocha la tête, soulagée. Preston semblait mal partit dorénavant. Une flèche plantée dans le dos, il observa autour de lui.

- Vous êtes chanceux sur ce coup-là…
- Ferme-la !


L’Elue serra son épée fortement et s’avança encore une fois vers Preston, profitant cette fois du coup déjà porté par l’archer. Le prêtre, prit de panique, lança tout à coup sa lance de cristal dans les airs et cassa un morceau de plafond. La pluie commença à tomber dans la bâtiment. Le morceau de plafond s’effondra juste devant Mélinda, ce qui stoppa sa course.

- Tentative désespérée… tu te retrouves sans ton sceptre maintenant.
- Héhé… Mais je gagne un avantage certain…


La jeune maman haussa un sourcil, ne comprenant pas. Preston leva les mains vers le ciel et commença à avoir un rire totalement maléfique.

- MAÎTRE ! AH AH AH AH ! VENEZ-MOI EN AIDE MON MAÎTRE !!
- QU… QU’EST-CE QU’IL FAIT ?! O_O
- Il doit parler à son Dieu, inutile de t’inquiète Léo…
expliqua Solène

Soudain, la flaque créée par la pluie dans le bâtiment à cause du trou dans la toiture s’éleva, jusqu’à créer une silhouette humaine. Mélinda, Solène, Léonard et l’Archer Magique semblaient ne rien comprendre tandis que Preston ricanait à gorge déployée. Une fois que l’eau avait prit une silhouette humaine stable, elle sembla se muter et retrouver une apparence vraiment humaine cette fois-ci et une jeune femme sublime à la chevelure blonde apparue… Et elle était… nue. Mélinda resta pétrifiée. Léonard devint tout rouge.

- Qu’est-ce que c’est que ça…
- AH AH AH AH ELUE ! TU VAS GOUTER A LA SENTENCE DIVINE !
- Ne fais pas le malin, tu n’as même pas réussi à te débarrasser de toute son escorte comme je te l’avais demandé.


La jeune femme qui venait apparaître après cette incroyable mutation de l’eau venait de toiser le religieux avec une autorité certaine.

- Mais… je ne l’ai pas tué elle ! C’est le principal… non ?
- Oui… Mais tu as quand même trouvé le moyen d’échouer dans ta mission. Tu me fais me déplacer pour me débarrasser de trois avortons comme ça ?


Solène, Léonard et l’homme à l’arc se crispèrent. Mélinda plissa les yeux.

- Bon, finissons-en rapidement…

La jeune femme, nommée « Maître » par Preston, regarda Léonard droit dans les yeux. L’Artilleur, tremblotant, pointa son arme sur elle et s’apprêtait à tirer.

- N… N’APPROCHEZ PAS !!

La femme nue donna un petit coup de pied dans la flaque d’eau qui gisait à ses pieds. Quelques gouttes allèrent atterrir près de Léonard. Ce dernier, déjà très stressé, tira par réflexe. La balle transperça le ventre de l’inconnue.

- Bien joué ! signifia l’Archer Magique.

Seulement voilà, tout juste touché, le corps nu de la jeune femme se décomposa et se retransforma en eau. Le quatuor fut déconcerté, ne comprenant pas. Preston ricana. Léonard regarda partout autour de lui, paniqué. Il ne remarqua pas les gouttelettes d’eau que la blonde avait projeté près de lui juste avant. De ces gouttes en sortirent un bras aqueux qui saisit la jambe de Léonard et le fit trébucher. La silhouette se reforma ensuite en entière à partir des quelques résidus d’eau. Après avoir reprit l’apparence humaine, la jeune femme se plaça sur Léonard.

- C’est pas très gentil d’avoir voulu me percer le ventre…

Elle forma entre ses deux mains une sphère aquatique. La boule d’eau grossit jusqu’à être plutôt grosse. Une fois atteint cette taille, elle plaça cette sphère contre la tête de Léonard. La bulle engloba le crâne de l’Artilleur qui se retrouvait avec une sorte de scaphandre aquatique autour de la tête. Il ne pouvait plus respirer et bougeait dans tout les sens, la jeune femme tentant de l’empêcher de gigoter.

- Hihi… j’adore voir une mort par noyade… Uh ?

La jeune femme retourna la tête. Mélinda s’était glissé derrière elle, armée de son épée Héra. D’un coup de « Lame Lumineuse » elle trancha la jeune femme en deux au niveau de la poitrine. Mais encore une fois la femme nue se décomposa en eau. Mélinda n’y prêta pas attention et trancha le « scaphandre » aqueux figé sur la tête de Léonard, ce qui eu pour effet de le détruire. Toute l’eau se répandit autour d’eux.

- Eloignez-vous de l’eau ! cria l’archer blond, toujours planqué en hauteur.

Les deux alliés obéirent et reculèrent du côté de la sortie. Solène profita de tout ça pour chopper le corps d’Ethan. Elle le porta avec difficulté sur son épaule et s’avança vers Mélinda et Léonard vers la sortie. Voyant ça, Preston cessa enfin de rire comme un fou furieux, et tenta de bloquer le passage de l’Alchimiste. Solène lui lança une Fiole Empoisonnée au visage, Preston du reculer pour esquiver. Solène, trainant le cadavre de son allié voleur, rejoignit sa meilleure amie et Léonard près de la porte menant à dehors.

- MAÎTRE ! ILS TENTENT DE S’ECHAPPER ! s’égosilla le prêtre.

Une partie de la jeune femme réapparut tout à coup dans des traces d’eau qui avaient giclées après le tir de Léonard.


- FLECHE DE GLACE !

L’homme blond tira avec une précision ! Sa flèche gela la silhouette. Il sauta de là où il se trouvait et courut rejoindre les autres. La glace céda rapidement sous la pression importante. La silhouette se reforma assez vite.

- Oh ils y croient encore… hihi… c’est mignon !

Mélinda tendit sa main vers Preston et son alliée.

- FLASH AVEUGLANT !

Une intense lumière aveugla les deux ennemis de l’Elue. Après plusieurs secondes la lumière s’estompa et ils retrouvèrent la vue.

- … Oh non, maître !! Ils se sont enfuis !!
- Hihi. Ils m’amusent follement.
- … mais… maître… le Dieu Suprême il va nous en vouloir…
- Tais-toi donc, Preston. Je suis mieux placée pour savoir ce que notre Dieu Suprême nous réserve comme châtiment. Mais tout ça est grandement de ta faute, tu n’as pas réussi la mission qui était la tienne.
- Je suis désolé…
- Je sais bien, je sais bien…


La jeune femme regarda le ciel. La pluie s’arrêtait.

- Hm… Preston, j’espère que tu sauras te rattraper par la suite.
- Oui maître.
- Je dois prévenir le Noyau. Reste ici et fais-toi discret.


Sans un mot de plus, l’impressionnante femme retourna à l’état aquatique et se transforma en flaque d’eau. Preston alla récupérer son sceptre, qui était tombé plus loin dans la pièce.

*Pff… Je l’aurais ma vengeance, soyez-en sûr…*


Une fois ceci fait, Preston sortit du bâtiment abandonné. Il regarda autour de lui. C’était la panique totale dans Farendor.

*Ces pauvres gens débiles… Ils ne comprennent même pas quel est le problème… Pourquoi toute cette agitation…*

Il marchait la tête perdue dans ses pensées. Il bouscula sans faire exprès une petite fille qui marchait avec son père.


- … oups…
- Dis pardon à monsieur le prêtre, Karen.
- Pardon monsieur !
- Hm…


Le père et la fille repartirent, Preston plissa les yeux.

*Ma vengeance sera terrible… Je mettrais toutes les chances de mon côté… Et pour cela, je dois me débrouiller pour que le jour J, aucune personne puissante ne soit sur mon chemin… je dois écarter toutes menaces… leur faire quitter la ville…*

Il ricana tout seul. Personne ne le remarqua, tout le monde se souciait d’avantage de l’auberge en feu ou des divers dégâts causés partout dans la métropole…

*Je dois tourner cet échec à mon avantage…*

Preston sembla réfléchir durant quelques instants. Puis, il aperçut un de ses subordonnés, à terre, grièvement brûlé. Il s’approcha de lui.


- Oh, Père Preston…
- Ferme-la, gredin. Mon échec est avant tout le tien.


Preston acheva l’homme à terre d’un coup de sceptre cristallisé. Un homme l’aperçut.

- Père Preston mais vous… vous venez de…
- … Euh… ce n’est pas ce que vous cr…
- PÈRE PRESTON ! Vous venez nous aider à lutter contre ces hommes ! Nous pensions que vous étiez un de leurs alliés, vu que la majorité des hommes d’Eglise ont attaqué…
- Eh bien… non, voyez-vous ! …
- J’en suis soulagé mon Père… Mais qui sont donc ces hommes ?! N’étaient-ils pas vos fidèles ?
- Non, fils…
- Avez-vous aperçu l’Elue, mon père ? Il semblerait qu’elle et son escorte étaient en ville durant l’incident !


Preston tenta tout pour ne pas afficher un sourire sadique. Le malentendu tournait à son avantage.

*Tout ceci est parfait… Je pourrais également en profiter pour…*


- Eh bien, mon fils… Je suis navré… Mais…
- … oh non mon Père ne me dites pas que…
- L’Elue a été tuée ici même par ces hommes… De fortes chances qu’ils s’agissent de cette organisation « Xaris » qui en voulait vraiment à la vie de l’Elue…
- C’est terrible mon Père… c’est affreux… Mais… Mais vous allez nous aider mon père, n’est-ce pas !!
- Bien sûr, fils…


L’homme partit prévenir les survivants de la bataille que Preston avait lutté à leurs côtés. Ils ne tardèrent pas à décider de lui céder la tête de l’Eglise de Farendor et à le sacrer « Saint »… Preston fut reconnu comme « héros ».

~*~

Mélinda, Solène, Léonard et l’Archer Magique étaient tout les quatre en dehors de la ville. Ils avaient réussi à fuir avec pas mal de chance toute l’agitation… L’homme blond s’approcha de Solène et posa ses mains sur le corps d’Ethan, qu’elle transportait encore. La jeune Alchimiste avait eu du mal à le porter, et avait donc retiré l’intégralité de l’équipe que portait le Voleur durant leur fuite pour que cela soit plus léger.


- Donne-le moi… Ca sera plus simple pour toi…
- Merci…


Ils marchèrent comme ça sans s’arrêter alors qu’ils étaient tous à bout de souffle. Notamment Mélinda et Léonard, qui avaient bien combattus.

- Merci encore de m’avoir sauvé la vie…
- Tu as sauvé la mienne et celle de Solène juste avant… et… nous sommes amis, non ? Alors c’est normal…


Léonard hocha la tête.
Le quatuor dénicha finalement un cabanon abandonné, plutôt à l’abri des regards indiscrets. Mélinda souffla de soulagement.


- C’est parfait… Je propose qu’on passe la nuit ici-même.

Tout le monde sembla d’accord avec l’Elue. Personne ne semblait pouvoir marcher encore longtemps de toute manière. Tout le monde posa ses bagages et un campement précaire s’organisa.

- Nous sommes les quatre survivants de ce massacre… Je vous remercie tous pour m’avoir protégé jusqu’ici…
- C’est normal Mélinda…


Solène et Mélinda se serrèrent dans leurs bras pour obtenir un peu de réconfort. Léonard ne tarda pas à s’endormir, l’homme à la blonde chevelure monta la garde une grande partie de la nuit.

~*~

Le lendemain matin le réveil fut difficile et maussade. Personne n’avait encore digéré l’épisode de la veille. Mais surtout, le corps d’Ethan leur rappela rapidement la réalité.
Ils prirent d’un commun accord de placer son corps dans le cabanon abandonné, afin de le préserver des créatures qui pourraient vouloir le dépecer. La larme à l’œil, le reste de la troupe repartit en direction du Pic d’Almonésia.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jdr-heart.forumactif.org
Zangoose
Lolicon \o/'
Lolicon \o/'
avatar

Messages : 1296
Date d'inscription : 12/10/2010
Age : 24

MessageSujet: Re: La Quête de Mélinda   Ven 21 Sep - 8:47

Fragment VIII
La légende des ruines.

Le petit groupe de Mélinda était arrivé jusqu’au Pic d’Almonésia. La journée avait été maussade. Le ciel était nuageux, et tout le monde était encore chamboulé par la bataille de Farendor. L’Archer et l’Elue n’avaient pas prononcé un seul mot durant toute la marche. Seuls Solène et Léonard discutaient par intermittence.


- Notre prochaine escale est à Jutz, c’est ça ? demanda le binoclard légèrement enrobé.
- Oui, je crois, d’après ce que Mélinda a dit l’autre jour. Ca sera l’occasion pour nous de souffler un peu… Et d’acheter un peu de nourriture et d’équipements… car on a plus rien et ça devient dur là…
- En même temps, personne ne t’a forcé à venir, toi.


Solène se retourna vers le blond qui venait de sortir de son mutisme. Elle plissa les yeux.

- Je pouvais pas rester à Ilaoh sans rien faire ! J’allais pas abandonner ma meilleure amie…
- C’est ça…


L’Alchimiste semblait vexée. Léonard pose une main sur son épaule.

- Laisse-le dire, c’est rien…

Solène hocha la tête.

~*~

Après avoir marché encore un long moment dans une ambiance pesante, le groupe traversa les montagnes et s’avança vers la ville de Jutz.


- C’est charmant ici ! s’enjoua Solène.
- Ouais, c’est vrai… acquiesça Mélinda, on se sépare en deux groupes pour prendre notre temps dans la ville, d’accord ?
- Je vais aller avec Léonard, dans ce cas !
- M… MOI ? O_O
- … tu ne veux pas ?
- S… SI ! O_O
- Alors on fait comme ça ! Solène, Léo, vous restez ensemble… toi, tu viens avec moi !


L’Archer hocha la tête sans broncher et suivit Mélinda qui s’éloignait un peu plus loin. Solène choppa le bras de Léonard qui était tout rouge.

- Allez, viens, on va aller à l’auberge !
- P… pourquoi faire ?! O_O
- Bah pour réserver des chambres !
- … AH BAH OUI !!


~*~

Mélinda et l’homme à l’arc marchaient nonchalamment dans la ville de Jutz. La mère de Mindy semblait totalement ailleurs, la tête dans les nuages. Le blond l’avait bien remarqué…


- Ouais euh… dites, euh… ça va ?
- T’oblige pas à lancer une conversation, je sais que c’est pas naturel chez toi…
- Mouais, mais bon… On ferait mieux de se serrer les coudes, on est plus que quatre et…
- Désolée mais j’ai plus la tête à ça… Je sais que notre périple va permettre de sauver Pretecya mais… quand je vois toutes les pertes qu’on a du subir pour ça… Je me demande juste si ça vaut le coup.
- Nan mais ça va pas ?! Bien sûr que ça vaut le coup !
- Bof…
- Elue, il faut…
- Appelle-moi Mélinda, maintenant…
- … Bien. Mélinda, il faut vous ressaisir !
- Et tutoies-moi !


Le mercenaire leva les yeux au ciel. Vu comment Mélinda esquivait la discussion en changeant de sujet, elle ne semblait pas vraiment disposée à dialoguer. Il décida de laisser tomber.

*Ca m’apprendra à vouloir faire des efforts…*

Le duo aperçurent les ruines de Jutz non loin de là. Mélinda sembla intriguer et s’y avança. En soupirant, l’archer la suivit.

~*~

Léonard et Solène sortaient tout juste de l’auberge de la ville.


- Eh bah… cet aubergiste est loin d’être aimable ! Franchement, il a bien de la chance que ça soit le seul endroit où dormir ce soir, car sinon on serait allés ailleurs !
- Il a peut-être eu une mauvaise journée… !
- Tu es trop clément, Léo ! Et puis franchement, comparé à NOTRE semaine, je vois pas comment LUI peut avoir PIRE !


Solène s’avança jusqu’à la stèle légendaire de la déesse du vent avec Léonard. La jeune infirmière alla s’asseoir sur le sol face au monument et souffla un grand coup. Le jeune artilleur alla se placer à côté d’elle.

- So… Solène… ça va aller ?
- …


Solène plaça quelques mèches de cheveux devant son visage pour se camoufler, mais Léonard n’était pas dupe, il avait bien comprit qu’elle s’était mise à pleurer. Ce dernier prit son courage à deux mains et posa délicatement sa main sur le genou de Solène, qui, surprise, releva la tête, laissant apercevoir ses yeux tout brillants à cause des larmes.

- Lé… Léo ?!
- Si… si tu veux pleurer, te cache pas… Je… je suis là et… et je veux t’aider… ! Je veux pas que tu te sentes seule !


Léonard était tout rouge… Il attendit une réponse, ou un début de quelque chose de la part de Solène. Cependant, celle-ci ne fit que se rapprocher de lui et enfouir sa tête dans son épaule.

- M… merci…

Sans trop savoir pourquoi, Léonard la prit entre ses bras et commença à lui tapoter le dos pour la consoler.

- C’est… c’est rien ! O_O
- Mélinda est la seule personne que je connaisse ici… Et elle a déjà tout ses soucis à régler, j’ose pas l’embarrasser avec les miens, je… je veux pas être un boulet alors que je devais même pas être ici…
- Tu es pas un boulet Solène !! C’est moi qui devrait dire ça !
- Mais n’importe quoi Léo… Sans toi on aurait jamais pu s’en sortir à de nombreuses fois… Alors que moi… A cause de moi… Ethan est…


La gorge de la jeune femme se noua à cause des sanglots, coupant sa phrase subitement. Léonard ne trouva pas de réponse, et se contenta de resserrer Solène dans ses bras.

~*~

Les deux autres survivants de l’ensemble de l’escorte pénétrèrent dans les ruines de Jutz. Il n’y avait pas grand monde… Le mercenaire aux cheveux blonds semblait déjà saoulé.


- Grmpf…
- Arrête un peu de râler et admire ! C’est un des lieux les plus anciens de Pretecya… Sur ces murs, des dessins gravés ou peintures qui racontent l’histoire de la création du monde…
- Magnifique.


Mélinda leva les yeux au ciel en voyant le manque de vivacité de son coéquipier. Elle s’approcha d’un des murs et l’effleura du bout des doigts.

- Yzac, Dieu de la Création. Néribi, Déesse de la Vie. Les deux êtres divins qui ont créé le monde et y ont donné la vie alors qu’avant tout n’était que néant…

L’Elue avançait dans les ruines, suivant une sorte de fresque relatant l’histoire du monde sur l’un des murs.

- Yzac créa la terre, le ciel, la mer… Néribi y donna la vie, créant les hommes et leurs offrant l’immortalité… Cette terre sacrée fut nommée « Ohiris » …

Le blond bailla.

- Mais les années passèrent et les hommes devinrent de plus en plus nombreux… Bientôt, les hommes abusèrent des dons accordés par les Dieux Suprêmes, provoquant des guerres civiles… Les ressources naturelles finissaient par s’épuiser… Les hommes blessés ou affamés passaient leur temps à souffrir mais ne pouvaient pas trouver le repos éternel…

Mélinda s’arrêta sur le dessin suivant. Il représentait la Tour de la Prophétie, lieu de contact avec les Dieux, qui était assaillit par des milliers de petits hommes…

- Finalement, guidé par un leader, les hommes décidèrent de se révolter contre les Dieux, qui à leurs yeux, étaient responsables de leur misère… La moitié du peuple se rendit, armé, jusqu’à la Tour de la Prophétie…

L’Elue observa le dessin suivant… interloquée…

- Euh, celui-là est abîmé, je comprends pas vraiment ce qu’il y est dessiné…

Un homme s’approcha de Mélinda et de l’archer. Il reprit la suite du récit aussitôt.

- Les révolutionnaires firent face aux Dieux. Ceux-ci essayèrent de calmer les ardeurs des hommes, mais rien ne put tempérer leur rage, leur colère. Et le leader des révolutionnaires…

L’inconnu plaça son index sur l’immense tâche rouge du dessin.

- … éventra Néribi.

Il continua la fresque, accompagnant l‘archer et l‘Elue… Mélinda reprit la parole.

- Yzac vengea immédiatement sa « sœur », et tua l’assassin. Aussitôt cela fait, il décida de scinder le monde en deux… Ohiris devint Pretecya et Lannart…

L’homme qui venait de les rejoindre hocha la tête et désigna de la main, un dessin représentant la séparation des deux mondes.

- La légende raconte ensuite qu’Yzac aurait envoyé à Lannart l’ensemble des révolutionnaires… laissant ce monde sans l’Immortalité Divine de Néribi. Lannart contenait les hommes « mauvais », et ne méritait donc pas les pouvoirs sacrés. Lannart devint « l’enfer ».
- Et Pretecya « le paradis », avec les hommes jugés « bons » par Dieu, et restants immortels…


Ils arrivèrent au niveau du dernier dessin de la fresque. Mélinda le décrypta dans un soupir…

- Depuis ce jour, une partie de l’âme de la Déesse Néribi est présente dans certaines femmes du monde… Ces « Elues », censés être la réincarnation de la Déesse Suprême de la Vie, ont pour but d’atteindre, à leurs dix-huit ans, la Tour de la Prophétie… Et ainsi prouver au Dieu Yzac que les hommes méritent toujours la Bénédiction Divine…

Mélinda se retourna vers les deux hommes. L’Archer Magique ne put s’empêcher de lever les yeux au ciel.

- Ouais, bref, c’est bien chiant. On la connait tous, cette légende.
- Ce n’est pas qu’une légende, c’est la vérité…


Le mercenaire haussa un sourcil et dévisagea l’inconnu qui avait osé lui répondre. Mélinda tendit sa main vers l’homme.

- Merci pour votre aide pour les explications… Je me présente : Mélinda Heaston.

L’homme regarda Mélinda, puis observa la main qui lui était tendue. Il afficha un très discret sourire et serra la main de l’Elue.

- Enchanté. Derek Orros.

~*~

Le soir venu, toute l’escorte et Derek se rendirent à l’auberge « Chez Patrick », grâce à la réservation de Solène et Léonard. Patrick était d’ailleurs au comptoir avec Léonard, qui était sensé payer la nuit, pendant que Mélinda, Solène et le mercenaire attendaient le repas autour d’une table.


- Quoi ? Il te manque combien ? hmmm
- … bah… on a plus que 320$ en fait ! O_O
- C’EST UNE BLAGUE ?!
- N… non mais vous comprenez on a eu des problèmes à Farendor et… O_O
- Vous allez me faire la vaisselle et le ménage pendant une semaine pour combler votre dette !
- QU… QUOI ?! STOOP

Derek déposa plusieurs pièces sur le comptoir, face à Patrick.

- Je vais régler.
- … ça passe pour cette fois. hmmm
- Merci Monsieur !
- Hm.


Léonard et Derek rejoignirent les autres à la table. Solène prit la parole.

- Alors c’est bon ?
- Oui, Monsieur Derek a réglé… !
- Vraiment ?! Merci !
- Hm.


Le blond fixait Derek avec un air méfiant. Mélinda regarda Derek à son tour.

- Alors vous êtes d’accord pour rejoindre le groupe ?
- Eh bien… Oui.
- C’est génial !!


Solène se leva de sa chaise et applaudit l’arrivée de Derek. Léonard ne tarda pas à l’imiter. Derek ne prit pas la peine d’en tenir rigueur et se contenta de poser une modeste question.

- Donc vu l’importance de la quête, il faudra se dépêcher et partir dès l’aube, demain.
- En effet…
- Alors dans ce cas, nous ferions tous mieux d’aller nous coucher, prendre un maximum de force pour demain.


Derek se leva sans plus attendre, et alla rejoindre sa chambre. Solène et Léonard se regardèrent, interloqués. L’archer plissa les yeux.

- Putain mais il se prend pour qui, lui…
- Il a plutôt raison… admit Mélinda, je vais aller me coucher aussi, Solène… tu viens ?
- Euh… c’est-à-dire…


Solène sembla gênée. Mélinda, qui connaissait bien son amie, sembla deviner le problème mais elle attendit tout de même qu’elle s’exprime.

- Je vais prendre une chambre avec Léo, ce soir…
- D’accord…
- AH ?! O_O


Le blond fronça les sourcils.


- Du coup je dois partager ma chambre avec vous…
- Je t’ai pas déjà dit de me tutoyer, toi ?


Ils soupirèrent en chœur, sous les ricanements de Solène et Léonard.

~*~

Le soir venu, Mélinda et le membre de son escorte se retrouvèrent seuls dans la chambre. Ils décidèrent d’un commun accord que Mélinda garderait le lit pour elle seule, et que lui, dormirait sur le sol, avec une couverture… Le blond profita de ce moment d’intimité pour faire quelques confidences.


- Mélinda, je voulais vous dire…
- Tu vas me tutoyer, bordel ?!
- Ouais, ouais… Dis, je voulais te dire… Ce Derek, là… Je le sens pas.
- Pourquoi ?
- Je sais pas, il sort un peu de nulle part, il nous rejoint et s’impose comme ça…
- Fais pas chier… T’es juste jaloux parce qu’il empiète sur ton rôle de « chef ».
- Mais ça n’a rien à voir…
- Mouais. De toute façon, on a besoin de renforts… alors il est le bienvenue. Bon. J’ai pas envie de discuter trois ans, je suis crevée… Bonne nuit.
- Bonne nuit…


Mélinda se coucha. Elle était loin d’imaginer que les doutes de son camarade étaient justifiés…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jdr-heart.forumactif.org
Zangoose
Lolicon \o/'
Lolicon \o/'
avatar

Messages : 1296
Date d'inscription : 12/10/2010
Age : 24

MessageSujet: Re: La Quête de Mélinda   Sam 1 Juin - 10:25

Fragment IX
La dernière ligne droite


Mélinda et ce qui restait de son escorte quittèrent très tôt l’auberge « Chez Patrick ». Ils partirent de Jutz de bonne heure, le cœur lourd et la gorge serrée, repensant à Ethan et tout les autres qui avaient été massacrés à Farendor. Le mercenaire à la blonde chevelure menait toujours les troupes. Mélinda, Solène, Léonard et la dernière recrue, Derek, suivaient sans traîner. C’est d’ailleurs ce dernier qui brisa le silence matinal en s‘adressant directement au leader.

- Nous nous dirigeons donc vers le grand lac ?
- Hm.
- Tu pourrais être plus clair, l’Archer.
- Je fais ce que je veux…


Léonard regarda les deux autres hommes dont l’échange était électrique. Derek souffla.

- J'ai bien du mal à imaginer que vous vous laissiez guider par cet homme-ci, Elue.
- Il n'y a pas de chef à proprement parler.
- Sauf vous, je suppose. Vous êtes l'Elue, vous vous devez d'avoir l'autorité.


Mélinda ne semblait pas vraiment d'accord mais ne chercha pas à discuter. Derek et l'archer marchèrent éloignés l'un de l'autre jusqu'au lac.
Solène et Léonard, un peu plus à l'arrière se regardèrent.


- Je sens que la fin de voyage va être longue...
- Oui...


~*~

Après une longue marche, les cinq jeunes voyageurs arrivèrent au lac. Solène s'interrogea.


- On contourne ou on traverse ? Le contourner va pas mal nous rallonger...
- Et tu comptes traverser comment ? interrogea le blond mercenaire.


Pour seule réponse, Solène pointa du doigt une petit embarcation en bois repeint, attaché à un petit ponton.

- … Oh.

Derek s'approcha de la grosse barque et observa à l'intérieur.

- Il y a deux paires de rames dedans... Cela me semble sommaire mais assez correct...

Léonard déglutit.

- Vous êtes sûrs que... ? O_O

Derek lança une rame au binoclard qui l'attrapa par réflèxe.

- Oui. Et tu vas m'aider à ramer l'Artilleur.
- …
- Cela vous convient, Elue ?


Mélinda haussa les épaules, indifférente. Derek hocha la tête et grimpa le premier dans la barque. Mélinda le rejoint ensuite et se plaça vers le milieu de l'embarcation. Léonard approcha à son tour mais semblait hésitant. Solène lui tapota dans le dos.

- Allez, allez... Ça va le faire...
- Quand j'ai pas les pieds sur terre, je ne suis pas très serein...
- Raison de plus pour que tu rames encore plus vite ! Plus vite ça sera fait, plus vite tu seras de retour sur la terre ferme !


Léonard pencha la tête et se résout à embarquer. Solène l'imita. L'Arrcher Magique s'installa le dernier et s'occupa de libérer la barque du ponton. Derek et Léonard se mirent rapidement à ramer à travers le lac.

~*~

- Allez, un peu de nerf !
- MAIS J'EN PEUX PLUS...


Après vingt minutes de navigation, Léonard était à bout de souffle. Son léger embonpoint et sa piètre endurance le forçait à puiser dans ses réserves. Le mercenaire était exaspéré. Derek, lui, continuait de ramer dans le silence. Solène vint se placer derrière Léonard et lui frotta le dos.

- Allez Léo, encore un petit effort, on doit être à mi-chemin !
- … D'accord !! Je vais faire de mon mieux !


Léonard se remit à ramer avec autant d'énergie que possible grâce aux encouragements de la jeune Alchimiste. Mélinda s'amusait de la situation, tandis que le blond levait les yeux au ciel et que Derek restait totalement indifférent.
Mélinda regarda au dessus du rebord de leur petite barque. Elle observa son reflet dans l'eau, silencieuse et pensive. Solène vint s'asseoir à côté d'elle.


- Tu déprimes ?
- Non, je pensais juste...
- A quoi ?
- Plein de choses. Et j'ai trop peu de temps pour y songer. Je profite d'une accalmie.


Solène hocha la tête, compréhensive.

- Ne te fais pas de soucis pour Mindy.
- Je pense à Enzo, aussi... Ils me manquent tout les deux...
- Je suis sûr qu'Enzo s'occupe très bien d'elle et qu'il lui parle de toi sans arrêt...
- Oh ça oui, c'est sûr... Il parle TOUT LE TEMPS de moi !
- Tu es pas aussi démonstrative que lui, c'est sûr... Mais je vous trouve trop mignon ! Quand vous êtes ensemble vous semblez être encore amoureux comme des adolescents !


Mélinda sourit.

- Oui c'est vrai... Mais je me fais pas de soucis pour toi non plus de ce côté-là ?
- Hein ?
- Toi et Léo...
- … Quoi ?
- Oh allez Solène...


Solène rougit et fit signe à Mélinda de se taire immédiatement en pointant les trois garçons qui étaient juste à côté dans la toute petite barque et qui pourraient tout entendre. Mélinda ricana.
L'Archer Magique qui se contentait d'observer l'évolution du bateau sur l'eau sortit une flèche de son carquois d'un seul coup.


- J'ai vu un truc bouger.
- Où ça ? interrogea Mélinda.
- Devant nous. Arrêtez de ramer !


Derek et Léonard cessèrent de bouger, pour le plus grand plaisir des bras de ce dernier. Le petit bateau s'immobilisa au beau milieu du lac tandis qu'un silence lourd s'installa pour pouvoir percevoir le moindre bruit. Après presque une minute sans un son, Derek reprit ses rames.

- Des conneries, l'Archer. Il y avait rien.
- Je te dis que si, bordel de merde !
- Le soleil t'a tapé sur le crâne.
- C'est ça, fous-toi de ma gueule, enfoiré...
- J'ai bien mieux à faire que perdre mon temps en plaisantant sur toi.
- Tu me considères comme une perte de temps ?! T'es bien arrogant alors que tu débarques que maintenant !
- FERMEZ-L...


Le cri de Mélinda arriva trop tard. Durant la dispute entre Derek et le mercenaire, une méduse géante avait eu le temps d'approcher de l'embarcation. Elle surgit face à eux tous. La créature était très grosse et possédait des sortes de tentacules dans lesquelles circulaient de l'électricité. Son gros crâne transparant laissait apercevoir son cerveau, lui aussi parcouru par plein d'éclairs. De la foudre partit d'une des pattes de la bête pour se diriger droit vers les cinq protagonistes.

- DERRIERE MOI !

Derek se couvrit avec son bouclier, mais la foudre circula tout de même et lui foudroya le bras partiellement. Les autres n'eurent rien grâce à ce sacrifice.

- URGH...
- Derek, ça va aller ? demanda Mélinda.
- Hm.
- ATTENTION ! hurla Solène.


La méduse souleva un tentacule et s'apprêtait à l'abattre sur eux, risquant à coup sûr de détruire leur fragile bateau. Léonard prit son fusil et tira un gros coup avec une précision bluffante. La bestiole, blessée, se retira sous l'eau. Solène souffla.

- Bien joué Léo !
- Merci ! J'ai eu peur aussi... O_O
- Elle va revenir... Elle va pas nous lâcher comme ça... indiqua le blond.
- Par où elle va venir... ? s'inquiéta Solène.
- Elle n'a qu'une seule possibilité.


Mélinda, sûre d'elle, saisit son épée Héra.

- LA !

Mélinda planta toute sa lame à ses pieds, avec une grande puissance. Léonard et Solène sursautèrent. Derek hocha la tête.

- Bien vu.

Mélinda retira son épée, laissant l'eau commencer à s'engouffrer dans la brèche. Elle plaça son pied dessus pour ralentir l'engloutissement et observa sa lame couverte légèrement d'eau et du sang de la créature.

- Elle a du renoncer à nous attaquer par en dessous avec ça. Mais je doute l'avoir vaincu pour si peu... Elle va reve...

Mélinda se prit une décharge électrique dans la jambe. La méduse avait profité du trou réalisé dans la coque du bateau pour lancer un éclair et blesser l'Elue. Léonard, tremblotant, prit son fusil et tira dans l'eau autour d'eux, à grand hasard.

- Il faut la débusquer avant qu'elle n'attaque par surprise encore ! … Mais je suis presque à court de munitions !
- Je doute qu'elle prenne la fuite pour si peu, fit remarquer Derek.
- La voilà !


Une grosse tentacule surgit de l'eau à côté d'eux et tenta de couler le bateau. Solène balança une Fiole Empoisonnée dessus mais cela sans effet.

- Elle semble insensible aux toxines, merde !
- Alors laisse-moi ça, Solène ! Occupe-toi du trou !


Mélinda s'approcha du bord de la barque, et laissa Solène combler le trou dans la coque à sa place. L'Elue saisit son épée à deux mains et trancha la tentacule d'un coup vif. Une autre tentacule surgit dans son dos et balança un éclair vers elle.

- Barrière !

Mélinda se protégea de l'attaque. Derek, bien que le bras gauche engourdit par sa précédente blessure, sortit une épée en acier de son fourreau et alla trancher la tentacule.

- Merci.
- Rien de plus normal, Elue.
- Il est temps que tout ça s'arrête...


L'archer aux cheveux blonds intervint et tira une flèche de glace dans l'eau, non loin de leur barque. Il prit appui sur le rebord de leur navire et atterrit sur une plaque de glace assez épaisse que sa flèche avait réussi à créer.

- Elle reste planquée relativement en profondeur juste en dessous de nous... D'où on est, on ne peut pas l'atteindre, mais elle peut tranquillement nous affaiblir...

Il prit une flèche en bois elfique dans son carquois et se mit à viser l'eau sous la coque du bateau.

- FLECHE PERFORANTE !

Le mercenaire tira. La flèche partit à vive allure. Un éclair sortit de l'eau et tenta de griller le projectile, mais elle était insensible à ce genre d'effet. La flèche plongea sous l'eau. Peu de temps après une grosse mare de sang entoura le bateau. La créature était vaincue.

~*~

La fin de la traversée fut périlleuse. Derek avait un bras engourdi par sa blessure, Solène était chargée de le soigner. Mélinda s'occupait d'empêcher le bateau de couler en bouchant au mieux le trou qu'elle avait causé dans la coque tout en virant l'eau engouffrée dans le bateau. L'archer aidait Léonard à ramer.
Ils laissèrent finalement le bateau à la dérive, où il coula doucement mais sûrement au fond du lac.


- Rappelez-moi qui avait eu l'idée merveilleuse de traverser le lac au lieu de le contourner ? demanda le mercenaire.
- Désolée... souffla Solène.
- Pas grave. Je pense qu'on ferait mieux de récupérer le temps perdu en marchant jusqu'au coucher du soleil. Si on marche assez vite on sera sûrement prêts pour atteindre la Tour de la Prophétie dès demain...


Tout le monde hocha la tête, tous d'accord avec Mélinda.

~*~

Le groupe de Mélinda avançait, c'était la dernière ligne droite. Le mercenaire était en tête de cortège et s'occupait de la carte.


- On a plus qu'à continuer la Forêt de Pluffem par le Nord et ça sera bon...
- On y arrive... Courage tout le monde ! s'enjoua Léonard.


Mélinda baissa la tête. Elle était toujours aussi inquiète. Derek la fixait intensément. Mais Solène attrapa le bras de Derek, ce qui le surpris et l'extirpa de ses pensées.

- Que... ?!
- Il faut te soigner cette blessure au bras avant que ça s'infecte !
- Ça attendra qu'on ait arrêté de marcher.
- Non, non et non ! On ne néglige pas la santé !
- Pff...
- Et arrête un peu de soupirer ! Tu es plutôt costaud et efficace, mais tu as quelques soucis quand il s'agit des relations humaines, toi... Je me trompe ?


Derek plissa les yeux.

- Possible.

Solène ricana.

- Fais pas cette tête, c'est pas bien grave ! Et ça doit pas être évident de s'intégrer à un groupe soudé comme ça. Surtout pour une quête pareille. Je suis arrivée en cours de route aussi, j'ai eu les même difficultés. Ne t'en fais pas. Ça passera ! Je t'aiderais s'il faut !
- Hm.
- Mais de rien ! Haha, t'es pas du genre à dire "merci", je me trompe ?


Derek semblait un peu perturbé par la gentillesse de la jeune infirmière. Il fixa un moment Solène droit dans ses yeux marron, mais tourna finalement la tête. Solène haussa un sourcil.

- Bon, j'arrête de t'embêter, mais fais-moi voir ta blessure...

Derek lui tendit son bras inflammé par la foudre la méduse. Solène commença ses soins.
Léonard avait observé l'échange, marchant devant à côté de Mélinda et l'archer. Il semblait assez attristé. Le blond lui tapota l'épaule.


- Te fais pas de soucis. Elle le soigne juste.
- … Mais je... je me fais pas de... O_O
- Tu ne ferais pas cette tête si tu en avais rien à faire !
- …


Mélinda s'approcha de Léonard à son tour pour lui marmonner à l'oreille.

- T'inquiète pas Léo, je pense que tu peux foncer.
- … ? O_O
- Je connais ma meilleure amie, fais-moi confiance et ce soir, va lui parler !
- J'OSERAIS JAMAIS...
- Pas le moment de flanchir ! signifia l'archer.


Léonard remit ses lunettes correctement sur son nez et déglutit. Il termina la marche l'estomac noué.

~*~

La nuit était installée sur Pretecya. Le groupe avait avancé un moment malgré l'obscurité, souhaitant s'assurer d'arriver à la Tour de la Prophétie assez tôt le lendemain matin. Ils avaient campés non loin de la Forêt de Pluffem. Le mercenaire avait réussit à allumer un petit feu. Derek, dont le bras était entouré d'un bandage suite aux soins de Solène, tenait un lapin par les oreilles et l'égorgea avec son épée afin de le préparer pour le dîner. Les filles qui se trouvaient autour du feu face à lui firent une mine dégoûtée.


- Eurk...
- C'est... Loin d'être appétissant, commenta Mélinda en grimaçant.
- Ne faites pas votre difficile, Elue. Demain est un grand jour.
- Je sais...
- Vous vous sentez prête ?
- Je ne pense pas qu'une Elue puisse se sentir totalement prête à rencontrer le Dieu Suprême qui a créé Pretecya et qui va lui permettre de redonner l'Immortalité au monde entier, non.


Derek hocha la tête.

- Vous êtes humble. Vous faites bien de ne pas le sous-estimer.
- Vous pensez qu'on pourra le voir nous aussi, demanda Solène, ou alors, que seule Mélinda sera autorisée à s'approcher ?


L'Archer Magique, qui était également autour du feu, poussa une mèche de cheveux qui tombait devant son visage.

- La Tour de la Prophétie est verrouillée par un sceau que seule l'Elue peut briser. Je pense qu'une fois le sceau brisé, nous pourrons tous entrer. Mais je n'ai aucune idée de comment va se dérouler la suite.
- J'espère que vous pourrez m'accompagner. Je me sentirais plus rassurée avec vous à mes côtés.


Derek trancha la tête du lapin, le décapitant entièrement.

- Moi aussi Elue, je l'espère.

Le trio en face de Derek marquèrent une pause et fixèrent Derek qui venait d'effectuer un geste froid et sec. Du sang avait giclé sur le visage de Derek, qui lui, se contentait de fixer la carcasse du pauvre animal. Solène, mal à l'aise, préféra changer de sujet.

- … Euh... Et où est Léo ?
- Il est parti ramener du bois, répondit le mercenaire, histoire qu'on ne perde pas le feu durant la nuit.
- Ah, eh bien le voilà justement ! indiqua Mélinda.


L'Artilleur sortit de la forêt, les bras chargés de branchages. Il approcha du campement et déposa tout ce qu'il avait ramené en tas. Il s'essuya le front d'un revers de bras.

- Pas très rassurant de se balader seul dans la Forêt comme ça... O_O
- Tu es resté au bord l'Artilleur, maugréa Derek, tu n'allais pas mourir pour si peu.
- Bon boulot en tout cas, merci ! remercia le mercenaire.
- De rien !!


Léonard alla s'asseoir à côté de Mélinda, autour du feu. Laquelle s'étonna et lui donna un coup de coude.

- … ? O_O

Mélinda lui désigna Solène d'un signe de tête significatif. L'Artilleur devint rouge écrevisse. Le mercenaire eu un rictus amusé en observant la scène.
Léonard saisit son courage à deux mains. Il se leva en tremblotant avant de balbutier quelques mots :


- So.. So... Solène ! Je... Je pourrais te voir... s'il te plait ? O_O
- … Bien sûr, pourquoi ? T'as une brûlure à soigner ?
- … Pas vraiment ! O_O
- Hm ?


Solène se leva et suivit Léonard. Le duo s'éloigna du feu de camp. Mélinda et l'archer s'échangèrent un regard victorieux. Derek semblait totalement imperturbable dans son dépeçage de lapin.

- Ça sera bientôt prêt ? demanda le blond mercenaire.
- Si je suis trop lent à tes goûts, tu n'as qu'à le faire toi-même, l'Archer.
- J'ai jamais dit ça, je demandais juste...
- Les gars, vous éviterez de vous disputer la dernière nuit de notre quête, merci... soupira Mélinda.
- Pardon, Elue.
- Ouais, ouais, désolé Mélinda...


Mélinda afficha un grand sourire.

- Enfin tu t'es décidé à me tutoyer naturellement !
- Mieux vaut tard que jamais, comme on dit...


Derek souffla.

~*~

Solène et Léonard marchèrent l'un à côté de l'autre, tout les deux gênés, à l'abri des oreilles indiscrètes.


- Alors ? Tu voulais me parler de quoi ?
- C'est à dire que... Tu vois... Je... Enfin tu... Il se pourrait bien que... Enfin, je veux te dire que... O_O


Solène fixait Léonard qui perdait complètement pieds. Elle se mit à rire comme une folle.

- … QUOI ? QU'EST-CE QUE J'AI FAIT ? O_O
- Rien Léo... C'est juste que... Que... T'es vraiment trop drôle quand t'es comme ça !
- …
- Et... mignon, aussi... !
- … O_O


Léonard rougit fortement, la jeune Alchimiste également. Un léger silence s'installa. Léonard n'arrivait vraiment pas à faire le premier pas. Solène semblait hésitante. Et finalement, brusquement...

- Oh et puis zut !

Solène choppa la main de Léonard, le tira un peu vers elle, puis l'embrassa tendrement. Ce fut un baiser tout simple, mais avec une forte émotion. Leurs corps se décrispèrent enfin.

~*~

Les hommes avaient décidés de faire des tours de garde en alternance durant la nuit. Solène et Mélinda partirent se coucher ensemble, laissant Léonard, Derek et le mercenaire s'organiser comme ils le souhaitaient. Les deux amies s'installèrent tranquillement sous une petite couverture emportée en début de voyage.


- Eh, Solène...
- Oui ?
- Si jamais il m'arrive quelque chose, tu me promets de prendre soin de Mindy ? Et de garder un œil sur Enzo...
- Ne dis pas de conneries, Mélinda...
- On ne sait jamais.
- C'est hors de question que je te laisse penser qu'il t'arrivera quelque chose, Mélinda, est-ce que c'est clair ?
- Solène, s'il-te-plaît...


Mélinda semblait vraiment compter sur sa meilleure sur ce coup-là. Solène soupira.

- Bon... D'accord, c'est promis.
- Merci !
- Mais il en t'arrivera rien.
- Hm.
- Allez, bonne nuit !


Solène se tourna pour s'installer confortablement. Elle ferma les yeux et commença à chercher le sommeil...

- Et alors, avec Léo ? Ça y est ?
- Mélindaaaaa...
- Alleeeeez, racooooonte !


Les deux amies ricanèrent comme des adolescentes et décompréssèrent à la veille du grand jour.

~*~

Léonard avait finalement effectué le premier tour de garde. Derek prenait l'intermédiaire. Et ce fut finalement à l'homme à l'arc de s'occuper de l'ultime surveillance. Après avoir dormi tout le début de la nuit, il se réveilla subitement à cause de voix provenant d'à côté. Son métier de mercenaire lui avait forgé une ouïe fine, et un sommeil léger, toujours prêt à bondir au premier danger.
Le blond décida alors de se lever, sans faire de bruits afin de ne pas réveiller les autres qui terminaient leur nuit, et avança jusqu'au feu pour aller prendre le relais de Derek. Il approcha et fut surpris de voir que les voix qu'il avait perçu provenait de Derek lui-même. L'homme aux cheveux noirs était en train d'affuter son épée à la lueur des flammes et marmonnant tout seul, les yeux écarquillés.


- Demain... La Bénédiction Divine... L'Elue... Le Dieu Suprême... Enfin ce jour-ci est arrivé... J'y arrive, tu vois... J'avance doucement... Mais je réussirais à te venger...

Derek ricanait comme un fou, tout seul. L'archer observait sans se manifester.

*Ce type me fout la chair de poule... J'ignore pourquoi mais depuis le début je ne le sens pas du tout... Et c'est pas d'avoir vu ça que ça va s'arranger... Mon mauvais pressentiment ne fait que s'accentuer...*

Le blond décida finalement d'intervenir et avança vers Derek. Lequel cessa immédiatement l'affutage de son épée.


- Tu peux aller dormir. Je m'en occupe.
- Hm. Tu es en avance.
- J'ai le sommeil léger. Va te reposer.
- Je ne pense pas réussir à dormir.
- Trop stressé ?
- Plutôt excité.


L'archer plissa les yeux. Derek laissa s'échapper un sourire. Il rangea son épée et alla s'allonger avec les autres pour les dernières heures de la nuit, sous les yeux méfiants du mercenaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jdr-heart.forumactif.org
Zangoose
Lolicon \o/'
Lolicon \o/'
avatar

Messages : 1296
Date d'inscription : 12/10/2010
Age : 24

MessageSujet: Re: La Quête de Mélinda   Sam 8 Fév - 6:44

Fragment X
La Vérité

Ce n'était pas un réveil comme les autres.
Mélinda se réveilla. Elle garda les yeux fermés et profita du bruit du vent dans les arbres et des quelques chants d'oiseaux du matin. Elle sourit, heureuse de ces petits bonheurs tout simples.


- Elue...

Mélinda ouvrit les yeux subitement. Derek se trouvait debout, à ses pieds.

- … Bonjour, Derek !
- Dépêchez-vous de vous préparer.
- Oui, oui, doucement...


Mélinda commença à se lever. Solène, à ses côtés, en fit de même. L'archer mercenaire s'avança jusqu'à elles, les bras croisés.

- Le monde n'attend pas, Elue !
- Ouiiiiii...
- Cinq minuuuutes...


Mélinda ricana en voyant sa meilleure amie replonger sa tête sous la couette.


~*~


Derek menait l'escorte depuis le début de la matinée. Les deux autres hommes suivaient juste derrière. Les deux femmes fermaient la marche.


- Ils sont en forme ce matin...
- Tant mieux, Solène. S'il y a bien un matin où il faut être en forme, c'est aujourd'hui.
- Oui... C'est vrai... Désolée d'être comme ça, ce matin. C'est toi la plus stressée ici. J'ai juste trop mal dormi...
- Hm. Ça serait pas à cause de Léonard ?
- … Ça a forcément joué.
- Vous êtes vraiment mignons.
- … Je sais !


Les deux amies se sourirent, complices. Derek se retourna pour observer le groupe.

- On accélère, allez ! On est presque arrivés !
- Oui, oui, un peu de calme !
- Je le suis.
- Mais bien sûr...
- Un problème, l'Archer ?
- Peut-être bien.
- Eh bien tu attendras qu'on soit arrivé à la Tour de la Prophétie.
- Tsssssh...


Derek reprit la marche. Léonard, aux côtés du blond, se pencha vers ce dernier.

- … Depuis quand il est le chef de cette escorte ?
- Jamais. Je ne sais pas ce qu'il a.
- Il est bizarre... Enfin... Moi aussi je veux rendre l'Immortalité à Pretecya hein !! Mais... Quand même...


Tout le monde continua de marcher jusqu'à arriver à...


~*~


… la Tour de la Prophétie.
L'immense tour se dressait jusqu'aux cieux, à travers les nuages. Personne n'en voyait le bout... Au pied de l'impressionnante structure, les cinq survivants du voyage étaient tous, sans exception, impressionnés. Le blond prit la parole.


- Voilà enfin la fin de notre voyage... Vous sentez-vous prête pour recevoir la Bénédiction Divine, Mélinda ?
- Je ne sais pas si je peux affirmer une chose pareille. Mais je veux sauver Pretecya... Donc... Allons-y rapidement.
- C'est vraiment, vraiment, vraiment très haut........
- Ne t'inquiète pas Léo...


Solène rassura Léonard brièvement. Derek lui, ne détachait pas son regard des cieux.

- La Tour de la Prophétie... Enfin...

Mélinda s'avança un peu vert la porte scellée de la Tour.

- Allons-y, tout le monde. La dernière étape afin de rendre l'Immortalité en ce monde...

Tout le monde hoche la tête, motivés. Mélinda fit face à la porte et y déposa sa main au centre. Tout le contour de la tour s'illumina, et un petit déclic signala que la porte n'était plus scellée.
D'abord hésitante, Mélinda se résigna finalement à entrer, ses compagnons de route la suivirent d'un pas pressé.

La porte se referma derrière eux. Mais étonnamment le lieu resta modérément éclairé dans une teinte bleutée. Des sphères semblaient comme incrustées dans les parois de la Tour et éclairaient l'endroit.
Les cinq humains avancèrent de quelques pas, puis, en résonance avec la présence de Mélinda, un escalier de lumière se forma face à eux. L'escalier, en colimaçon, paraissait grimper jusqu'en haut de la Tour. Léonard était impressionné. Derek tremblait d'excitation.


- C'EST... WOAH... J'AI PAS DE MOTS... O_O
- Les Dieux sont capables de tout....
- Avançons...


Mélinda franchit la première marche, les autres suivirent les uns après les autres.

Mélinda Heaston gravissait l'immense escalier de lumière, l'ultime épreuve de son périple pour sauver le monde. Elle avançait en tête de cortège, le regard fixe. Déterminée à en fnir, plus un doute sur son visage, un pas sûr et décidé. Sa main gauche posée sur le fourreau dans lequel reposait son épée Héra et la main droite plongée dans sa poche où elle tenait fermement la photographie de Mindy que lui a donné sa meilleure amie et confidente Solène.

Solène qui, justement, marchait juste derrière son amie de toujours. Le poing serré, elle suivait le rythme avec acharnement. Son cœur battait à vive allure à cause de la pression qui se faisait grandissant au fur et à mesure de la montée. Ses yeux se posaient de temps à autres sur Léonard qui se trouvait à côté d'elle.

Le surnommé Léo était tout rouge. Amoureux et également assez éprouvé par cet effort physique, le jeune Artilleur ne prononçait pas un mot depuis qu'il avait commencé à grimper. Seul son fusil de chasse, mal calé dans son étui dans son dos, provoquait un petit claquement. Il réajusta ses lunettes rondes posées sur son nez un peu gros et observa en contrebas les deux hommes qui fermaient la marche.

Le mercenaire était derrière le couple. Déjà son arc en main, il semblait étrangement inquiet, ce qui n'était pas vraiment dans son tempérament. Il passa sa main dans ses cheveux pour se dégager les yeux de quelques mèches gênantes puis glissa un regard rapide vers Derek qui était le dernier.

Derek arborait un étrange sourire presque machiavélique. Il avait les yeux grossis et cernés, comme s'il n'avait pas dormi depuis des jours. Il ne regardait qu'une chose : le haut de la Tour qui peu à peu se dessinait face à eux.

Et effectivement, après de longues minutes de montée intense, les cinq aventuriers arrivèrent en haut de l'escalier de lumière. Face à eux se dressait une immense porte d'un jaune doré lumineux.
Mélinda, essoufflée, fixa l'imposante porte et déglutit.


- Nous y sommes.
- Pas le moment de reculer !


Sous l'impulsion positive de Solène, Derek bouscula tout le monde et se jeta sur la porte. L'Archer fronça les sourcils.

- Dieu est derrière cette porte...

Sous les yeux de l'escorte, Derek, surexcité, poussa les deux énormes portes dorées qui s'ouvrirent tout doucement.







Un immense flot de lumière les avait entièrement submergé. Pendant plusieurs secondes, qui semblèrent à Mélinda une éternité, ils furent complètement aveuglés. Et quand, enfin, ils retrouvèrent la vue, ils se trouvaient en train de léviter, en apesanteur, dans un univers entièrement vide de blanc. Du blanc, du vide, à perte de vue. Impossible de voir une quelconque limite. Seules tâches dans ce décor angoissant, une double porte, la même qu'ils venaient d'ouvrir à l'instant.

Nul d'entre eux n'osa crier pour prononcer un mot. Ils s'observaient tous, complètement paniqués ou fascinés.

Et soudainement, une voix semblant venir de nulle part et de partout à la fois résonna.


- Bienvenue à toi, Elue.

Mélinda tourna la tête frénétiquement, cherchant d'où la voix provenait. Et subitement, comme un flash, un être apparu.

Une silhouette d'homme, mais complètement nue et imberbe, pas un poil, pas un cil, pas un cheveu, apparue. Dépourvu de sexe et de nombril, il ne devait faire pas loin de deux mètres et était d'une musculature irréprochable. Il avait un corps que l'on aurait pu qualifier de parfait. Ses yeux étaient d'un blanc vitreux mais semblait parfaitement capable de voir. Il dégageait une très puissante aura légèrement lumineuse.


- Je suis Yzac.

Mélinda regarda la Divinité qui lui faisait face. Entre la peur et la fascination la plus totale, l'Elue de Pretecya regardait l'entité entre les mains duquel tout les espoirs du monde reposaient.
Elle avait réussi. Elle y était arrivée au sommet de cette Tour de la Prophétie. Elle l'avait rencontré, ce Dieu.


- … Je suis l'Elue. Je viens recevoir la Bénédiction Divine afin d'accomplir la Prophétie.
- Je le sais.


Mélinda sembla chanceler, bien que cela était impossible, vu qu'ils étaient tous en lévitation. Yzac sembla remarquer la maladresse de la situation des cinq humains face à lui et, d'une facilité déconcertante, il rétablit la gravité. Mélinda et ses hommes tombèrent au... sol. En effet, Yzac avait au même moment créé un espace plus sommaire, une pièce circulaire et vide aux murs noircis. Mélinda regarda tout autour d'elle. Tout était apparu en une fraction de seconde, elle n'en revenait pas.

- Je pense que cette atmosphère est plus propice pour vous autres, humains.

Mélinda hocha la tête en signe de réponse. Le reste de l'escorte semblait effectivement plus rassurée. Léonard et Solène se tenaient par la main pour se soutenir mutuellement. Derek semblait totalement émerveillé tandis que le blond à l'arc semblait bien plus perturbé.
Yzac observa les cinq hommes face à lui, puis esquissa un sourire.


- Ne perdons pas une minute de plus... Le temps presse...
- Oui, Pretecya a besoin de cette Immortalité...


Le Dieu Suprême plissa les yeux en regardant Mélinda qui avait osé lui répondre puis lâcha dans un souffle moqueur :

- … Pour Pretecya... Bien sûr...


Mélinda se retourna vers ses compagnons. Solène lui sourit, les larmes aux yeux, émue d'assister à la concrétisation de l'existence de sa meilleure amie. Léonard semblait tout inditimidé mais fier également. Le mercenaire, lui, restait digne mais exprimait tout de même à travers son regard un grand respect envers l'Elue. Derek se contentait de fixer Mélinda avec des yeux quasiment vides.

- Approche, Elue. Il est temps pour toi de recevoir la Bénédiction.

Mélinda avança doucement jusqu'à Dieu sous les encouragements de ses amis.

- Vas-y Mélinda !
- COURAGE !! O_O
- Ne tremble pas comme ça, Elue...
- …


Mélinda sortit l'image de Mindy qu'elle gardait toujours dans une de ses poches tout en avançant...

*Je l'ai fait... Mindy... Enzo...*

CHLING.

Le bruit d'une épée sortant de son fourreau. Mélinda eut tout juste le temps de se retourner, intriguée. Elle eut tout juste le temps de voir Derek derrière elle, l'épée en arrière, prêt à frapper. Elle eut tout juste le temps d'observer les yeux fascinés, enragés mais malgré tout embrumés par les larmes de son assassin.

Derek décapita Mélinda d'un seul coup de lame. La tête de l'Elue roula un peu plus loin, projetée par la puissance du coup... Le corps de Mélinda s'écroula dans une mare dans le sang dans laquelle les bottes de Derek avançaient. Sous les cris d'effarement de Solène et la stupeur de tout le monde, y compris de Dieu, Derek passa l'index le long de son épée afin d'enlever le sang qui risquait d'entacher la lame, tout ça dans un calme déconcertant.


- MELINDAAAAAAAAAAA !!

Solène était complètement choquée. Elle se débattait alors que Léo tentait de la retenir. Yzac observa le corps de l'Elue puis Derek, intrigué. Le mercenaire arma son arc et visa Derek. Le meurtrier lança un regard des plus méprisants envers le trio.

- Je ne ferais pas ça si j'étais toi.
- De quel droit me donnes-tu des ordres ?!


Léonard, toujours en retenant Solène, interpella Yzac qui restait immobile.

- DIEU !! FAITES QUELQUE CHOSE !!
- Hmmm...
- VOUS POUVEZ L'ARRÊTER... VOUS DEV... AAH !! O_O


A cause d'un bref relâchement, Léo laissa Solène s'échapper. L'Alchimiste fonça sur Derek enragée par toute sa peine. Derek, sans bouger, l'observait avancer. Léonard se lança à la poursuite de sa bien aimée pour l'empêcher de se jeter dans la gueule du loup.

- SOLENE !! NON !!
- ENFOIRE !! POURQUOI AS-TU FAIS CA ?! POURQUOI ?!
- Tu m'es...


Solène tenta de lancer une Potion Explosive sur Derek mais celui-ci réussit à esquiver, et d'une rapide estocade avec un jet en avant, il transperça l'abdomen de Solène.

- … inutile.

La douleur empêcha Solène d'exprimer un mot de plus. Le sang lui coulait du nez et de la bouche tout en s'écoulant par le trou béant dans son ventre. Une fois la lame retirée, Solène tomba à genoux et s'écroula sur le flanc. Derek observa sa victime sans sourciller et sans aucune émotion. Léonard observa sa bien-aimée s'écrouler contre le sol impuissant, le fusil dans les mains.

- … SO... SO...

Léonard avança doucement jusqu'à Solène, étendue sur le sol. Pendant ce temps, Derek, lui, se dirigeait tranquillement jusqu'à Yzac qui se contentait d'observer.
Face à la situation, l'homme aux cheveux blonds tentait désespérément à garder son calme pour pouvoir les bonnes actions.


- Putain... Putain de merde... !!

Léonard arriva auprès de Solène, Il perdit toutes les forces dans ses jambes et se jeta sur le corps de Solène, en larmes.

- L... Léo...

D'une faible voix, Solène réussit à exprimer quelques mots. Léonard se redressa en pleurnichant.

- SOLENE !! ACCROCHES-TOI SOLENE ! DIS-MOI CE QU'IL FAUT FAIRE... JE PEUX TE SOIGNER !! JE T'AI DEJA VU FAIRE... JE...
- Léo... Déso...
- DIS-MOI TOUT SOLENE !! DIS-MOI T...


Le corps tout entier de Solène se relâcha quand elle laissa s'échapper un dernier souffle. Léonard ferma les paupières de Solène en pleurant tout ce qui lui était possible de pleurer.

- JE SUIS DESOLE... JE T'AIME... JE T'AIME...

Sans prêter aucune attention à cette scène horrible, Derek arriva à quelques mètres d'Yzac. Sans que ce dernier ne dise quoique ce soit, Derek posa un genou à terre et en signe de respect.

- Dieu Suprême... Je suis tellement honoré d'enfin avoir le privilège de vous rencontrer...
- Qui es-tu pour oser ainsi de tels actes face à moi ?
- N'étais-ce pas votre but, Ô Dieu Suprême ?


Derek ajouta ses paroles avec un geste de la main en direction du corps sans tête de Mélinda. Yzac sembla surpris.


- Tu sembles en savoir beaucoup, jeune humain...

Profitant de ce moment d'accalmie, l'archer fonça vers Léonard qui tenait toujours la dépouille de Solène entre ses bras.

- Léo, il faut y aller... Tout de suite...
- NON... JE NE PEUX PAS...
- NE SOIS PAS STUPIDE LEO, SI ON SE BARRE PAS MAINTENANT ON VA TOUT LES DEUX Y PASSER...
- JE M'EN FOUS... JE NE PEUX PAS L'ABANDONNER ICI... ET MELINDA AUSSI...
- TON SACRIFICE NE FERA RIEN AVANCER LEONARD, VIENS JE TE DIS !


L'homme choppa le bras de son ami artilleur mais celui-ci le récupéra aussitôt puis reposa délicatement le corps de Solène par terre avant de se relever. Les larmes coulaient sur ses joues, il redressa ses épaisses lunettes sur son nez, laissant apparaître dans un reflet un regard remplit de rage. Le blond recula d'un pas en apercevant Léonard ainsi... C'était la première fois qu'il avait cette expression. D'habitude Léonard, petit rondouillard à lunettes, peureux et pas particulièrement puissant était plutôt du genre fuyard.

- Léo... Qu'est-ce que tu...
- Vas-y. Je me dois de rester ici mais toi, vas-y. Echappes-toi.
- Léo...
- BARRES-TOI !!


Léonard avait crié ces mots de toutes ses forces. Ne s'arrêtant pas de pleurer, il se saisit de son fusil et observa son ami archer qui ne retenait plus ses larmes. Les deux hommes échangèrent un dernier regard, très intense, puis le mercenaire partit en courant en direction des grandes portes dorées pour s'échapper.

- IDIOT !!
- COURS !


Léonard chargea son arme et tira sur Yzac et Derek avec. Dieu et le traître se retournèrent en entendant les cris et le bruit du fusil. Derek prit un air hautain en voyant Léonard le menacer, Yzac laissa échapper un rire moqueur et bloqua les balles contre une paroi invisible.

- Comme si vous pouviez quoique ce soit contre moi, misérables... Vous auriez pu sortir d'ici vivants mais vous allez goûter au châtiment divin !
- Je m'occupe du fuyant, Dieu...


Derek se mit à la poursuite du mercenaire, épée à la main, mais l'archer avait déjà pas mal d'avance. Léonard lui, tira pour faire diversion. Une balle se dirigea vers Dieu mais en tendant la main face au projectile, Yzac réussit à le stopper complètement puis à le réduire en poussière. Yzac esquissa un sourire.

- Futile... Tellement futile...

Yzac pointa Léonard avec sa main, et aussitôt, l'artilleur fut soulevé légèrement du sol.

- Hngh...
- Voici une petite partie de mon incommensurable puissance !


Le mercenaire, sans cesser de courir, assista à la scène. Yzac écarta les doigts de sa main, et de ce fait, Léonard fut démembré. Bras et jambes furent arrachés du tronc dans une effusion de sang et dans des cris de douleur inaudibles. L'archer, sans réaliser que ses yeux pleuraient, s'efforçait d'accélérer...
Derek était trop loin pour lui faire quoique ce soit mais Yzac en ayant terminé avec Léonard, il s'intéressa au dernier survivant. Le Dieu Suprême balaya l'air d'un coup de bras, provoquant une onde d'énergie qui traversa tout l'endroit. Dépassant Derek, elle alla cogner l'homme en fuite dans le dos avec une puissance incroyable. Propulsé par la puissance du choc, l'homme fut éjecté, à travers les portes dorées, plus bas dans les escaliers de lumière... Il dévala les marches un moment, le poids de son corps l'emportant toujours plus bas...
Le traître avança jusqu'aux portes et observa le corps inanimé du mercenaire. Du sommet de la Tour de la Prophétie il savoura quelques secondes sa victoire Le visage encore parsemé du sang de ses anciens compagnons, les yeux exorbités reflétant une furieuse folie et un sourire machiavélique aux coins de ses lèvres, il referma finalement les immenses portes dorées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jdr-heart.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Quête de Mélinda   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Quête de Mélinda
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Linda.[validée]
» Soda [Tome, Gazotti/Warnant]
» [Iplehouse SID Cherie & EID Asa] Mélinda & Shaelyn
» LINDA CUBE AGAIN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
JDR Heart :: Jeux de Rôle :: JdrElue :: L'Aventure du Groupe de l'Elue-
Sauter vers: